Chronique

BOB CATLEY – SPIRIT OF MAN / FRONTIERS RECORDS 2006

C’est avec un certain retard que je m’attarde sur le nouvel album solo du chanteur de Magnum. Après un bien bon ‘when empire burn’ le monsieur nous revient avec une toute nouvelle équipe et une rondelle près à en découdre alors partant ?
 
Début oriental pour « Heart of stone » puis on déboule sur un titre énorme gavé de synthé, et de bonnes guitares qui déchirent. La voix de Bob est toujours aussi envoûtante et le refrain aux airs FM est à tomber, du grand art quoi !!  Ouf dur de se remettre d’un tel début mais « Moment of truth » qui se rapproche pas mal des titres de son successeur vous aidera avec ce mid tempo FM qui passe bien et remplie sont rôle à merveille avant un autre grand moment en compagnie de la formidable « In the name of cause ». Un heavy mélodique de grande classe portée par un refrain majestueux sur le quel Bob Catley nous démontre son talent resté intact depuis tout ce temps. 
On continue sur notre lancé avec l’énergique « Blinded by a lie ». On ressent l’envie du bonhomme de nous proposer un travail de qualité qui se démarque de son groupe mais surtout n’oubliant pas la mélodie chère à son cœur. Un titre dans la droite lignée de ses oeuvres solitaires qui fait plaisir et se termine sur un très sublime passage à cappella ; touchant. Intro calme pour « Last snow of winter » la première ballade de l’album se laisse délectée au grès de ces vocaux magique et émouvants. Un moment bien agréable à savourer.
La titre track attaque fort « Spirit of man » est un bon titre plein d’énergie et d’idée salvatrice qui fait de cet album un grand moment. La très hard rock « The fire with me » poursuit dans un esprit année 80 bien cool. Un refrain avec un arrière goût de Europe, et un break à la Bon Jovi tout un programme.
On parler de Bon Jovi ce « Judgement day » commence comme le ‘Wanted dead or alive’ des Ricains. Une intro acoustique tout comme le couplet et un refrain péchu très hard Us.  
Et « Lost to the night » ne fait pas baisser la pression avec un nouveau moment qui balance.
Deuxième ballade avec la folklorique « Beautiful mind » sur lequel la voix de Bob prend une de ces dimensions orgasmiques (rappelez vous le ‘In quest for’ d’Avantasia part 2). Encore un superbe passage au parfum d’Irlande, doux et  apaisant.    
Le hard FM reprend sa place avec « Walk on water » qui se fait très mélodique tout en restant hard.
Pour terminer un autre grand moment avec la merveilleuse « End of the story » qui commence sur quelques notes de piano. Une chanson ultra mélodique et épique qui ne vous laissera pas indifférant et conclut de façon magistrale un album au combien talentueux.
 
Conclusion : avec ce Spirit of man Bob Catley nous prouve toute sa verve et son talent de chanteur et compositeur. Un album qui ravira tout les fans du groupe et de l’homme mais aussi les fans de hard mélodique de grande qualité. 
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 4842 fois