Chronique

THE NIGHT FLIGHT ORCHESTRA - AEROMANTIC PART II / Nuclear blast 2021

Et bien on peut dire que nos amis ne perdent pas de temps, seulement 1 an après leur dernière sortie voilà qu’ils remettent le couvert. Il faut dire que sans tournée il a bien fallu s’occuper et voilà donc la suite qui débarque aujourd’hui pour le plus grand plaisir des fans !

Allez c’est parti pour un plongeon dans les années 80 avec « Violent indigo » qui reprend là où son grand frère nous avez laissé. Qu’il est bon de replonger dans cet univers et de constater que malgré la rapidité de livraison le contenu est toujours aussi bonnard !!! On ne change absolument rien avec la plus rythmée « Midnight marvelous », qui file une patate d’enfer !
Ça speede fort avec plein de claviers pour la tonitruante « How long » qui va vous envahir l’esprit un long moment ! Un tube un vrai ! Une pure tuerie !! On ne lâche rien avec un « Burn for me », enjoué qui fleure bon le Toto des 80’ (écoutez ce solo à la Lukather !) voir même un certain Sir Elton John ! Du grand art plein de bonne humeur !
Un petit « Chardonnay nights » pour faire la fête ? Ici c’est le nom de Survivor qui nous vient aux oreilles. Un mid tempo là encore rempli de claviers old school qui fait un vrai retour en arrière dans le temps. La lourde et groovy « Change » arrive et apporte un peu de nouveauté à cet opus. Sympathique!
On retrouve du rythme avec « Amber through a window », qui permet de garder la pêche ! Que c’est bon mais que c’est bon ! Puis « I will try » arrive et retrouve des airs de Toto pour un résultat éclatant. Une petite sucrerie qui ravit. « You belong to the night » et son intro à la Depeche Mode (A question of time), vient vous faire remuer l’arrière train comme un possédé tant celle-ci est entrainante !! Un petit « Zodiac » arrive tranquille et vous croque le cerveau avec son refrain simple mais entêtant !
Le premier extrait de l’album (Avec son super clip décalé) « White jeans » arrive et en remet une couche ! Toujours aussi efficace !
Pour terminer « Moonlight skies », vient nous calmer avec un Mid tempo mélodique qui permet de clôturer avec douceur cet opus bienfaiteur à souhait !! A noter les grosses intonations à la Joseph Williams (Toto) de la part de Bjord Strid.

Conclusion : cette deuxième partie vaut largement la première. Oui le délai court n’a pas trahi le talent de composition de nos amis qui relèvent le défi sans soucis. Encore du très bon à mettre à leur actif !
 
Critique : Guillaume
Note : 8.5/10
Site du groupe :
Vues : 4638 fois