Chronique

LORDI - LORDIVERSITY / AFM records 2021

Notre joyeuse bande de cinglés nordiques revient avec une folle idée. Après avoir sorti un best of d’une carrière fictive l’année dernière, les voici qu’ils vont encore plus loin dans la démesure avec cette fois ci 7 albums en même temps !!! Oui, oui, vous avez bien lu 7 putains d’albums de 7 univers différents, qui réécrivent en quelque sorte l’histoire du groupe. Prêts à plonger dans cette gargantuesque aventure ??

Pour une plus grande facilité je ferai un résumé de chacun d’eux, avec une note par album.

CD1 – Skelectric Dinosaur

Comme d’habitude c’est une intro qui ouvre cet album qui sent fortement le Kiss des 70’. Un opus donc de Hard Rock Old School, qui se veut sympa mais perso je te trouve trop proche de la référence Kiss. La production qui se veut elle aussi Old School est un peu étouffée à mon avis, dommage. A noter que l’on retrouve « Blow my fuse » du Killection (une constante durant les 5 autres albums, qui rend donc à Killection son statut de Best of !). L’impression d’écouter le premier album du groupe.


01. SCG Minus 7: The Arrival
02. Day Off Of The Devil
03. Starsign Spitfire
04. Maximum-O-Lovin’
05. The King On The Head Staker’s Mountain
06. Carnivore
07. Phantom Lady
08. The Tragedy Of Annie Mae
09. Blow My Fuse
10. …And Beyond The Isle Was Mary

7/10

CD2 – Superflytrap

Nouvelle intro et nouvel univers pour cette fois ci du Disco oui, oui vous avez bien lu ! C’était ce qui régnait à la fin des 70’ début 80’. Allant plus loin qu’un The Night Flight Orchestra, Lordi pousse le bouchon à son extrême, et le pire c’est que ça fonctionne !! Un opus vivifiant qui file la banane. A noter que cette fois ci c’est « Zombimbo » qui vient de Killection.

01. SCG Minus 6: Delightful Pop-Ins
02. Macho Freak
03. Believe Me
04. Spooky Jive
05. City Of The Broken Hearted
06. Bella From Hell
07. Cast Out From Heaven
08. Gonna Do It (Or Do It And Cry)
09. Zombimbo
10. Cinder Ghost Choir

7.5/10

CD3 – The Masterbeast From The Moon

Cette fois ci le groupe décide de se frayer un chemin dans le rock progressif. Un choix là encore surprenant mais n’était-ce pas le but de tout ça !? J’avoue perso ne pas être des plus réceptif à cela mais le groupe le fait avec un sacré professionnalisme. Il faut dire que l’album ressemble pour de vrai à une petite histoire musicale. Bravo !

01. SCG Minus 5: Transmission Request
02. Moonbeast
03. Celestial Serpents
04. Hurricane Of The Slain
05. Spear Of The Romans
06. Bells Of The Netherworld
07. Transmission Reply
08. Church Of Succubus
09. Soliloquy
10. Robots Alive!
11. Yoh-Haee-Von
12. Transmission On Repeat

7/10

CD4 – Abusement Park

Ambiance de fête foraine pour introniser ce 4ème opus qui sent bon le Hard Fm des années 80 !! Un domaine dans lequel le groupe est très fort puisque c’est un de ses terrains de jeux favoris ! Donc nous voilà partis pour 40 minutes de tubes calibrés pour les ondes Fm qui donnent une pêche d’enfer !! A noter qu’on trouve un solo de Chewbacca, chose très originale !
Et on y retrouve « Up to no good » du Killection. Du pur régal!

01. SCG Minus 4: The Carnival Barker
02. Abusement Park
03. Grrr!
04. Ghost Train
05. Carousel
06. House Of Mirrors
07. Pinball Machine
08. Nasty, Wild & Naughty
09. Rollercoaster
10. Up To No Good
11. Merry Blah Blah Blah

8/10

CD5 – Humanimals:

Rien de mieux qu’un peu de Hard US pour prendre le relai ! Ici aussi les titres sont calibrés et délicieusement taillés pour faire des étincelles ! Une collection de tueries à se mettre entre les esgourdes pour un long moment. Le groupe est là encore comme un poisson dans l’eau et cela se ressent de suite. Que du bonheur ! Ici c’est le titre de Paul Stanley (Kiss) « Like a bee to the honey » qui est extrait de Killection.

01. SCG Minus 3: Scarctic Circle Telethon
02. Borderline
03. Victims Of The Romance
04. Heart Of A Lion
05. The Bullet Bites Back
06. Be My Maniac
07. Rucking Up The Party
08. Girl In A Suitcase
09. Supernatural
10. Like A Bee To The Honey
11. Humanimal

8.5/10

CD6 – Abracadaver

Avant dernier album et après une intro en hommage à Ennio Morricone, nous voilà avec du Heavy Métal, et un premier titre proche d’un Painkiller de Judas Priest ! Ca dépote et ça envoie du lourd. Je ne pensais pas le groupe capable de cela ! Lorgnant même presque vers le groove métal à la Pantera, Lordi montre ici sa face la plus métal. Puissant comme il se doit ! Le titre de Killection est « Evil ».

01. SCG Minus 2: Horricone
02. Devilium
03. Abracadaver
04. Rejected
05. Acid Bleeding Eyes
06. Raging At Tomorrow
07. Beast Of Both Worlds
08. I’m Sorry I’m Not Sorry
09. Bent Outta Shape
10. Evil
11. Vulture Of Fire
12. Beastwood

8/10

CD7 – Spooky Sextravaganza Spectacular

Pour terminer voilà donc l’album d’indus, qui débute avec une bien trop longue intro ! Un hommage non dissimulé à un certain Rob Zombie et nous voilà partis dans un univers qui ne me sied guère. Le groupe lui gère très bien ce style et délivre quelques titres très dansants et efficaces qui font plaisir. Surprenant mais comme le reste réussi.
Son extrait de Killection est « Shake the baby silent »

01. Scg Minus 1: The Ruiz Ranch Massacre
02. Demon Supreme
03. Re-Animate
04. Lizzard Of Oz
05. Killusion
06. Skull And Bones (The Danger Zone)
07. Goliath
08. Drekavac
09. Terror Extra-Terrestrial
10. Shake The Baby Silent
11. If It Ain’t Broken (Must Break It)
12. Anticlimax

7/10

Conclusion : et bien quelle aventure mes amis !!! Je dois dire que je suis des plus impressionné par la qualité de ses 7 albums, même si certains m’ont moins emballé, car autant de musique en si peu de temps c’est de la folie. Une monstrueuse réussite pour nos Finlandais qui rentrent encore un peu plus dans l’histoire de notre musique
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 145 fois