Chronique

MISANTHUR - EPHEMERIS / Season Of Mist 2021

Duo formé en 2015 en Pologne à Czestochowa, Misanthur aura mis six ans pour sortir son premier album. Six ans c’est long mais l’attente n’aura pas été vaine car « Ephemeris » est un superbe album.

Ambitieux, aventureux, cet opus mélange éléments metal et non metal pour nous offrir un mélange rare mais réussi de black-metal et de post-rock. Au cours d’une même plage Misanthur peut ainsi passer d’un style atmosphérique répétitif typique du post-rock à des vocaux caverneux hérités du black sans que ces ruptures de ton ne désarçonnent l’auditeur. Au contraire elles le fascinent, l’intriguent. Le duo est vraiment impressionnant dans cette capacité à marier des univers que l’on a guère l’habitude d’entendre d’ordinaire dans une même galette. Et jamais cela ne sonne anachronique. Pour arriver à cette fusion post-rock/black, Misanthur nous offre des plages pour la plupart très longues parvenant ainsi à poser différentes atmosphères dans un même morceau. On arrive ainsi à quelque chose d’assez hypnotique notamment sur le superbe « The Serpent Crawls », peut-être la pièce maitresse de l’album.

Misanthur s’avère vraiment doué dans sa façon de poser des atmosphères dans lesquelles on aime à se plonger avec délectation. On se doute évidemment que la thématique de l’album sera plutôt sombre, elle, qui s’attache à décrire les tourments de l’âme humaine. Combattre le mal par le mal semble être le credo des Polonais car l’écoute de cet album se révèle aussi efficace qu’une bonne thérapie pour se sentir une fois l’œuvre terminé serein et apaisé.
Un premier album qu’il convient de ne pas manquer.
 
Critique : Pierre Arnaud
Note : 9/10
Site du groupe : Page Facebook du groupe
Vues : 98 fois