Chronique

ARCHSPIRE - BLEED THE FUTURE / Season Of Mist 2021

Tabernacle ! Y’a pas à dire !! Les Canadiens d’ ARCHSPIRE y savent y faire !
Le combo de Vancouver nous offre en cette fin d’année leur dernière offrande de death technique : « Bleed The Future » chez Season of Mist.

D’entrée de jeu avec « Drone Corpse Aviator » (et son très bon clip) j’en prend plein la tronche ! Spencer Prewett martèle ses fûts tellement vite que j’arrive pas à suivre ! Oli a un chant guttural brutal pour un effet puissance garantie. Le groupe sait ici alterner les passages posés, les phrasés racés, du grand art ! « Golden Mouth Of Ruin » continue d’enfoncer le clou en vous dévissant la tête ! Quelle violence mes aïeux !! Un régal ! Oli me trou le cul au chant ! Il sait être saccadé et déstructuré tout comme les riffs qui l’accompagnent !

Je note l’excellent boulot de Jared Smith sur les lignes de basses d’ « Abandon The Linear ». Il porte le morceau à n’en pas douter. Les gratteux ne sont pas pour autant effacés, ce qui en fait un réel effort de groupe. Et ça, ben ça fait plaisir !
Le titre éponyme compte parmi mes préférés. Tout comme le premier de cet opus, il est changeant, entre ultra lourdeur et mélodies légères en clair. Un bijou de composition et de technique !
Début très calme et magnifique pour « Drain of Incarnation ». Très mélodique jusqu’à la claque du riff principal qui envoie du lourd ! Quel groove de batterie ! Quel jeu de guitare ! Mais bordel que c’est bon !!!
Malgré tout pour les néophytes, il faut un peu de temps pour se faire au son du groupe. Il faut arriver à passer le mur de son et se concentrer sur l’architecture du morceaux. Et je sais que mon ami Weska va adorer ! (Je le sais il me l’a dit).

« Acrid Canon » passe bien, le groupe continue de conduire son rouleau compresseur pour mettre à mal vos cervicales. Certains plans de batterie de « Reverie On The Onyx » m’évoque du Mario Duplantier, notre chère fierté nationale. Un titre bien ficelé qui passe bien, juste avant le brutal « A.U.M » qui, en guise de conclusion n’a qu’un seul but : vous terminer avec une grosse baffe dans la gueule ! Et y’a pas à dire ! Il fait le job !!

N’étant vraiment mon style de prédilection je dois dire que le death technique du quintet de grand Nord m’a séduit. Il faut un temps d’adaptation mais quand vous arrivez enfin à comprendre ce n’est que régal ! Certains morceaux sont plus efficaces, on a une légère baisse de qualité en fin d’album mais rien de méchant ! Bravo les gars !
 
Critique : SBM
Note : 8/10
Site du groupe : Facebook Officiel
Vues : 86 fois