Chronique

EMIGRATE - THE PERSISTENCE OF MEMORY / Sony BMG 2021

Profitant de cette pause imposée, Richard a eu le temps de faire un nouvel album avec Rammstein et un autre avec Emigrate. Dépoussiérant et retravaillant majoritairement de vieilles démos notre guitariste Allemand nous propose 9 titres pour son 4ème opus solo.

On commence de manière très calme et ambiante avec « Rage ». Une atmosphère presque New age qui surprend, avant que ne débarque la guitare. Un titre Rock électro qui n’arrive pas vraiment à me convaincre, en plus le chant de Richard ne me plait pas du tout. Pas un début canon. S’en suit « Always on my mind » avec son frère d’arme Till Lindemann au chant. Un titre là aussi plutôt Rock, au refrain joyeux chanté d’une voix grave qui dénote ! Un bon moment grâce au charisme de Till.
« Freeze my mind » est le premier extrait de l’album et on retrouve bien la patte Krupse avec ses gros riffs. Rien de bien original mais ça fonctionne assez bien, c’est déjà ça de pris ! « Yeah, yeah, yeah » arrive et envoie un bon titre Rock et énergique qui fait plaisir. On sent qu’avec cet opus Richard cherche à s’émanciper du style Rammstein même si on y retrouve des intonations (le style de Richard simplement).
La Pop « Come over » vient confirmer mes dires. Rien de bien transcendant ici, c’est un peu mou et sans réel intérêt à mes oreilles. « You can’t run away », ne va pas améliorer les choses. Encore une sorte de Pop Rock électro qui ne me sied guère. Il n’y a rien à vraiment retenir ici.
Il y a du mieux avec « Hypotetical », qui est plus sombre et puissante. Un titre glaçant qui me réveille (ça me rappelle Marylin Manson). A la suite « Blood stained wedding », débute de manière tranquille, pour un moment sans grand-chose à se mettre entre les oreilles.
Dernier titre avec « I will let you go », qui se veut lancinante et sombre mais qui a aucun moment ne me créé de sensation. Et bien malgré ses seulement 34 minutes cet album m’a paru bien long !

Conclusion : pour ce nouvel album Richard est allé puiser dans ses idées les plus personnelles qui lui permettent de faire un écart avec la machine Rammstein. Dommage qu’il en sorte des titres passables et pas très intéressants. Peut-être la prochaine fois…
 
Critique : Guillaume
Note : 5/10
Site du groupe :
Vues : 87 fois