Chronique

KNUCKLE HEAD - HOLSTERS AND RITUALS / Autoproduction 2022

Après un EP et un album les Alsaciens sont aujourd’hui de retour avec ce « Holsters and Rituals » à l’ambiance de western crépusculaire. En découvrant cette pochette on se dit que l’on va avoir droit à un disque très américain et l’on ne se trompe pas. A l’écoute de ce nouvel opus on se rend compte que le duo compte parmi ce qui se peut se faire de mieux en France, et même en Europe en matière de stoner. L’influence de Kyuss est évidente mais le combo ne se contente pas de nous offrir une excellente galette stoner (ce qui serait, avouons-le, déjà pas mal). Il s’aventure ainsi vers d’autres horizons musicaux qui rendent ce disque encore plus passionnant. Il y a du stoner donc bien sûr dans cet album mais aussi du blues, de la country, du hard-rock 70’s… et tout cela avec une production moderne qui booste le son et le rend encore plus intéressant et massif.

C’est ainsi qu’à certains moments Knuckle Head fait penser à Royal Blood, avec, notamment ce « Brand New Life » ultra puissant, alors qu’à d’autres il s’envole vers des sphères bien plus psychédéliques : « Living Deep/Into The Night » et surtout « Burn » avec son côté Doors très agréable.
« The Necromancer » se révèle comme un excellent titre à l’ambiance très hard-rock 70’s. Quant à « Existential Anger », c’est purement et simplement un chef d’œuvre et le sommet du disque. Ce morceau, sublime ballade crépusculaire voit les alsaciens rejoint par un Albert Bouchard, ex Blue Oyster Cult, au sommet de sa forme.
La mélodie de ce titre est tout simplement à tomber par terre. Le morceau possède une force addictive exceptionnelle et une fois joué il vous faudra le rejouer encore et encore jusqu’à épuisement. Knuckle Head atteint avec ce « Existential Anger » les sommets et nous emmène au paradis.
L’album se conclut par un très grand instrumental stoner « The Sword », plein d’électricité et de fureur.

Au final, Knuckle Head nous offre ici un très grand disque, un album d’une grande diversité et dont la richesse musicale est indéniable. Avec ce « Holsters and Rituals » le duo nous enchante et nous offre le disque de la consécration.
 
Critique : Pierre Arnaud
Note : 9/10
Site du groupe : Page Facebook du groupe
Vues : 4852 fois