Chronique

KIRK HAMMETT - PORTALS / Blackened Recordings 2022

Et bien quel événement !! Le géant Kirk Hammett nous livre son tout premier Ep Solo !! C’est la première fois qu’un membre du mastodonte Metallica livre une performance solo (je ne compte pas le projet Echobrain de Jason Newsted sorti après son départ du groupe). Je dois dire que je suis vraiment curieux à l’idée d’écouter ce que le 6 cordistes va nous proposer.

On n’attend pas plus longtemps, play et voilà qu’arrive « Maiden and the Monster ». Un début calme et ambiant avec une guitare son clair en arpège et en lead. Un titre très ambiant style BO de film qui trouve enfin un peu de saturation et des solos plus sauvages, mais rien de démonstratif et toujours bien dans l’esprit du morceau. Une réelle surprise qui m’enthousiasme pour la suite. Celle-ci se nome « The Jinn » et poursuit dans cette veine BO de film. Un titre qui voit l’arrivée de violons pour un superbe résultat. Il est à noter qu’à aucun moment Kirk Hammett cherche à se mettre en avant et distille de vraies compositions pleines d’idées et de mélodies (et ici un bien bon riff !!).
C’est au tour de « High Plains Drifter », premier extrait de prendre place et là l’esprit d'Ennio Morricone nous envahit dans un très grand moment de musique ! Un instant d’une beauté extraordinaire sur lequel l’orchestre symphonique prend une sacrée dimension ! Sublime !!! On termine avec « The Incantation », sorte de délire à la Danny Elfman/Tim Burton qui colle bien à l’esprit de Mr Hammett. Une nouvelle démonstration musicale sur laquelle le guitariste se fait plus plaisir. Énorme !!

Conclusion : je pense qu’on ne peut être que séduit par cet Ep qui est un vrai voyage musical et montre une facette jamais même imaginée de notre guitariste à la wah-wah ! Un très grand bravo à lui pour cet exercice. A découvrir !!
 
Critique : Guillaume
Note : 9/10
Site du groupe :
Vues : 4847 fois