Chronique

SABATON - THE SYMHONY TO END ALL WARS / Nuclear Blast 2022

On connait Sabaton pour son concept musical spécialisé dans les guerres historiques. Mais il ne faut pas aussi oublier le côté mercantile du groupe qui est une vraie machine à merchandising. Aussi, à l’annonce de ce nouvel album, ou du moins une version revisitée du dernier album en date du groupe « The War to end all wars », (suite de « The Great war ») c’est un sentiment de curiosité et/ou de ‘je suis une vache à lait’ qui se met en place.

Ce qui est certain c’est que le combo suédois ne lésine pas sur les moyens et on se doute que cette adaptation symphonique devrait être à la hauteur de nos attentes. Immédiatement on se rend compte qu’effectivement le groupe a vu les choses en grand et a réussi à transcender ses compostions avec ces versions retravaillées et embellies. Chaque titre est épique, quasiment en mode musique de film ou pour les geeks en mode musique de jeu RPG à la Horizon Forbidden West ou encore The Legend of Zelda pour ne citer qu’eux (la liste serait bien trop longue pour tous les citer, ndlr).
Difficile de choisir tel ou tel morceau car cette fois-ci ils sont tous dans une autre dimension, et l’harmonie générale fait que cet ensemble de onze pièces s’assemblent à merveille et donne à la limite une envie de l’écouter encore et encore, quitte à délaisser la version originale, électrique donc et avec du chant.

Bien entendu tout n’est pas tout beau tout rose, car il ne faut pas oublier le côté ‘vache à lait’ citer en début de texte. Ne négligeons pas l’aspect mercantile car soyons francs, Sabaton est loin d’être le premier groupe à avoir ce genre d’initiative, mais les groupes comme Nightwish, Kamelot etc INCLUENT ce disque en BONUS dans la version originale du disque au moment de la sortie, et ce pour une majoration de deux ou trois euros. Ici on nous prend clairement pour une pompe à fric.

Initiative de groupe, du label ou des deux, quoi qu’il en soit il est à mon goût déplorable de faire ça, mais le marché du disque étant ce qu’il est, on ne leur en voudra qu’à moitié.
Au final, notons que l’album vaut le détour, et qu’il serait intéressant d’apprécier cette approche en concert, mais ça, le groupe y a certainement déjà pensé.
 
Critique : Lionel
Note : 8/10
Site du groupe : Page Facebook du groupe
Vues : 4860 fois