Chronique

TRUST - PROPAGANDA / Verycords 2022

3ème opus depuis son retour, la légende Trust n’en finit plus de survivre et de nous régaler avec cette cure de jouvence entamée en 2018. Aujourd’hui on reprend le même concept et on va voir ce que va donner cette nouvelle révolution…

On entame avec le Rock soft « cette prière sur tes lèvres et ce sang sur tes mains », qui est plutôt étonnant, on aurait plutôt vu un titre plus direct pour débuter. Musicalement le groupe reste bien dans la veine des deux derniers, avec un son aux petits oignons. A la suite un riff tout droit sorti d’un vieil album d’AC/DC pour « Tout ce qui nous sépare ». Voilà, ici le Rock prend bien ses marques. Cependant je dois dire que l’effet n’est plus aussi efficace que lors des précédents.
« La première pierre » se met en place petit à petit pour un Mid tempo là encore plutôt mélodique avec un Bernie à la voix douce. De doux arpèges débutent « Salaud d’pauvre ? » qui accélère par la suite. Malgré tout on reste dans un esprit Rock presque Pop avec un chant hyper mélodique certes très bien réalisé par Bernie, mais tellement surprenant !
Place à la ballade avec les « Les vagins impatients » qui n’a rien mais rien d’exceptionnel !! De plus son côté répétitif sur sa fin est très lourdingue. J’espère que les choses vont enfin se réveiller avec « Dimanche soir au bord du gouffre » ! On peut dire oui avec ce Blues Rock bien balancé grâce au feeling de Nono à la guitare. Un titre qui fait enfin de l’effet !!
« Le jour se lèvera » reste dans une veine plus énergique. Un titre au rythme étrange mais elle fait son effet ; enfin on retrouve du vrai Trust ! Le blues revient avec « Petite elle », une jolie ballade qu’on aurait pu trouver chez le Taulier Johnny Hallyday. Reste un bon moment qui fait bizarre mais qui fonctionne à merveille. Le duo Bernie/Nono est excellent.
On retrouve un peu de Rock avec « Ce que tu donnes », qui permet de se remettre tranquillement du moment précédant. Un titre agréable qui devrait bien fonctionner en concert ! « Le conteur » est un moment court et sans grand plus. Dommage ça fait beaucoup quand même.
Enfin ça envoie du lourd avec ce « L’Europe des 27 » !! Du vrai Trust en mode énervé qui permet de retrouver un Bernie nerveux avec cette voix si caractéristique !! Putain ils en auront mis du temps à balancer la sauce les cons !! On termine par « Ma vie » un autre Blues Rock très bien fichu qui permet de conclure sur une bonne note cet opus décevant.

Conclusion : je ne sais pas si c’est l’âge ou juste une envie personnelle mais avec ce nouvel album Trust va diviser c’est sûr !! Plus orienté soft que foncièrement Rock, ce nouvel opus manque de peps et d’efficacité. Reste des titres sympas mais perso je n’adhère pas à cette nouvelle offrande.
 
Critique : Guillaume
Note : 6/10
Site du groupe :
Vues : 190 fois