Chronique

SKID ROW - THE GANG’S ALL HERE / Ear music 2022

Ah qu’est-ce que je peux adorer ce groupe avec Sebastian Bach, en 3 albums ce groupe est vite devenu une référence ! Mais depuis son départ ses remplaçants (Johnny Solinger, Tony Harnell et ZP Theart) n’ont malheureusement jamais réussi à faire oublier le fougueux Canadien.
Mais voilà qu’aujourd’hui débarquant de Suède Erik Grönwall (Ex H.E.A.T) à permis de donner vie à ce un nouvel opus fait de nouveaux titres, ce qui n'est plus arrivé depuis 2003 (j’oublie volontairement les Eps). Allons donc voir ce que les Américains regonflés à bloc avec cette arrivée vont nous proposer !

D’entrée avec « Hell or high water » on retrouve les riffs typiques du groupe. Erik est ici comme un poisson dans l’eau et s’offre littéralement aux nouveaux morceaux ! Et dire qu’il a failli nous quitter prématurément, on le sent en pleine vie et content de cette chance ! Du plus fun déboule avec « The gang’s all here » qui démontre la bonne humeur retrouvée au sein du groupe. Un titre qui sur scène va mettre le feu avec un tel refrain fédérateur !
« Not dead yet », ne ralentit rien et enfonce le clou déjà bien rentré. Ça faisait si longtemps que le groupe n’avait pas été aussi flamboyant !! Le Mid Tempo « Time bomb » met en évidence la basse de Rachel Bolan et délivre un bon morceau Heavy mais mélodique. Erik s’époumone comme un fou et quel bonheur de l’entendre à pareille fête !!
« Resurrected » qui porte bien son nom, vient à nous avec force et conviction. Un titre nerveux qui sent la revanche ! Qu’est-ce que c’est bon tout ça !! « Nowhere fast » est encore du très bon avec ce Mid tempo rythmé qui marque les esprits. Un sans-faute ! « When the lights come on » n’est pas une ballade comme on pourrait le suggérer mais bel et bien un titre bien Rock qui là encore va être un pur délire sur scène !!
« Tear it down » et ses gros chœurs virils sur le refrain font mouche à nouveau ! Là encore on ne peut pas s’empêcher de penser à ce que ça va donner sur scène ! Voilà de quoi bien renouveler le répertoire du groupe en concert et de trouver une place de choix aux cotés des tubes légendaires. Avec « October’s song », nous avons à faire à une ballade puissante comme le groupe à si bien su nous en proposer. Un joli moment bien chanté par un Erik en phase. On termine avec « World on fire » véritable pépite Métal qui va droit au but !! Un dernier moment fort qui résume bien ce nouvel opus ! Skid Row est bel et bien de retour !!

Conclusion : oui c’est une résurrection à laquelle nous assistons ! Skid Row n’a plus été aussi efficace depuis son terrible ‘Slave to the grind’ en 1991 et il retrouve enfin son statut ! Erik Grönwall est comme un poisson dans l’eau et insuffle un sacré coup du pied au cul, bienfaiteur ! Pourvu que ça dure et que le groupe reste enfin dans la lumière.
 
Critique : Guillaume
Note : 8.5/10
Site du groupe :
Vues : 139 fois