Chronique

JOE LYNN TURNER - BELLY OF THE BEAST / Mascot records 2022

La légende Joe Lynn Turner revient après s’être faite discrète depuis plusieurs années. Armé d’une toute nouvelle équipe, ainsi que du producteur Peter Tägtgren (Hypocrisy / Pain / Lindemann) et toujours aussi motivé et en forme allons découvrir ce qu’il a à nous proposer.

On attaque très fort avec la title track, qui montre un visage très Heavy et moderne qui surprend !! Oui Joe Lynn Turner sort les muscles et délaisse son hard rock. Vocalement notre légende semble en forme mais sa voix est un peu en retrait et manque de puissance pour sortir gagnante face aux très grosses guitares. « Black sun » poursuit sur un Mid tempo d’une lourdeur certaine. Bien sûr on n’en oublie pas la mélodie, qui reste quand même le terrain de prédilection de notre chanteur. Ici sa voix est plus mise en valeur. A noter des chœurs virils sur le refrain qui rappellent Accept voir Hammerfall.
Entrée majestueuse pour « Tortured soul », qui nous livre un moment mélodique qui fonctionne à merveille. Une fois de plus la chorale virile offre de sacrées sensations et JLT fait bien le taf pour rendre cela crédible. On retrouve du rentre dedans bien costaud avec « Rise up ». Pas de concession ici ça va droit au but ! Un titre taillé pour le Live assurément !!
Place à la ballade avec « Dark night of the soul » qui rend très bien avec son côté sombre. C’est juste dommage que la voix de JLT manque de puissance face à la musique proposée. « Tears of blood » est un Métal puissant et mélodique presque fun (à la manière d’un Pain) qui fait du bien. Rien de révolutionnaire mais ça fait le taf et c’est déjà cela de pris !
Un gros et lourd « Desire » arrive et sonne comme du Lindemann. On peut dire qu’ici on ne rigole pas !! « Don’t fear the dark » envoie des pieds et nous fait prendre le nôtre ! Un titre énergique qui t’embarque de suite !! Quel bonheur.
Avec « Fallen world », nous avons à faire à un titre plutôt étrange. Un rythme pas tout à fait soutenu mais avec une volonté de groove, un refrain mélancolique avec à nouveaux ces chœurs guerriers. Bref un peu de changement
Du plus simple arrive avec « Living the dream », qui apporte un peu de simplicité qui fait du bien. Ici je trouve JLT bien plus à son aise et apporte vraiment quelque chose à la chanson. On termine avec « Requiem », un titre lourd et sombre comme on pouvait s’y attendre. Une belle conclusion pleine d’émotion.

Conclusion : une chose est certaine c’est bel et bien l’album le plus Heavy que Joe Lynn Turner ait fait. Après je ne suis pas sûr que cela plaira à ses fans, car malgré le fait que notre homme à toujours ses qualités vocales je trouve qu’ici elles ne collent pas bien à la musique trop lourde.
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 106 fois