Chronique

GALDERIA - ENDLESS HORIZON / Massacre records 2022

3ème album pour nos Marseillais qui nous auront fait patienter 5 longues années. Une nouvelle sortie cosmique et positive qui me tarde de découvrir !

On débute de façon pompeuse avec « Answer the call » qui permet de retrouver la bonne humeur et le power métal si ‘Happy’ de nos Sudistes. D’entrée le sourire s’inscrit sur nos lèvres et on reprend le refrain avec joie. A noter une production aux petits oignons signée Simone Mularoni (DGM). Vite la suite !! « Striking the earth » accélère le rythme et nous donne ainsi encore plus de puissance cosmique. Un titre à la Gamma Ray qui fonctionne du tonnerre et donne envie d’headbanger comme un extraterrestre fou ! Une pure tuerie.
Début tranquille pour « Elation », qui poursuit sur un méchant riff métal. Un moment avec plus de clavier et un refrain d’une efficacité ahurissante, qui me fait penser à Best in Black. Une fois de plus le groupe met tout en œuvre pour nous satisfaire et nous rendre heureux !! Ambiance acoustique façon western pour « Eternel paradise » qui à nouveau frappe juste. Un moment plus cool, qui fait du bien.
« Gonna chance it all » reprend le chemin balisé du Happy métal qui me rappelle les compatriotes d’Heavenly. On sent que le groupe a su développer ses forces tout en ajustant ses faiblesses pour arriver à une musique d’une efficacité redoutable. A noter des chœurs vraiment excellents qui appuient vraiment comme il faut et ne sonnent jamais trop envahissants. On ralentit avec le mid tempo « Come with me now », qui passe bien. Là encore les chœurs sur le refrain (qui je ne sais pas pourquoi me font penser à du Devin Townsend) sont impeccablement placés et apportent un gros plus à celui-ci.
Ambiance année 80 avec ce clavier vintage et son riff pour un « Burning Higher », qui aurait sûrement bien fonctionné au début d’Helloween. Je pense qu’en Live, ça va être une tuerie !! Une voix féminine nous accueille pour un « Endless horizon » très mélodique qui fait un bien fou. Un peu de douceur mais toujours bien métal dans cet océan de rythmes effrénés. Une petite sucrerie dont je ne me lasse pas !!
« Heart of mankind », quant à elle est plus habituelle et ne viendra pas troubler votre écoute. Un titre simple rythmé et qui fait le job : Que demander de plus !!
On finit avec ce « Twenty one » une ballade fort sympathique qui laisse une douce empreinte après son passage.

Conclusion : si vous avez aimé les 2 premiers albums, vous allez l'adorer, si Heavenly et Freedom Call vous manquent foncez, vous allez kiffer, si en ces temps mornes vous voulez de la positivité foncez, vous ne serez pas déçu. Galderia la lumière éternelle dans ce monde terne.
 
Critique : Guillaume
Note : 8.5/10
Site du groupe :
Vues : 196 fois