Chronique

DYSLESIA - TASTE OF HELL / Brennus music 2022

Quel plaisir mes amis de retrouver les Lyonnais de Dyslesia qui depuis 2008, s’étaient plutôt fait discrets. Toujours composé du guitariste François Loprete et du chanteur Thierry Lebourg le groupe nous fait un retour en force avec un nouvel album qui me ravit et je l’espère va me combler.

On commence de manière puissante et rentre dedans avec « On The Way To Your Grave », qui intronise très bien Morgan Berthet (Myrath) nouveau batteur qui vient apporter sa puissance significative. Un très bon titre qui démontre les qualités du groupe. A la suite « Selfish » accélère le rythme pour notre plus grand plaisir. Il semblerait que toutes ces années aient permis au groupe de pondre de vrais morceaux qui font leur effet.
« No God To Pray » vient apporter encore plus de rythme et démontre une facette plus progressive et technique de sa musique. Un bon point, pour moi. Comme pressenti « Voices » montre le visage plus progressif du groupe. Un moment fort bien exécuté grâce à des musiciens toujours aussi bons ! A noter un passage de ‘Beware of life demons’ de Who Dares Wins qui me fait grandement plaisir.
« In The Trench » ne relâche pas la pression et prouve que le groupe avait vraiment une sacrée inspiration pour cet opus. Une nouvelle fois l’aspect progressif prend le dessus mais c’est tellement bien fait !! On retrouve du rythme et de l’efficacité brute avec ce « Summer 15 », qui fait un bien fou ! Un titre pour le Live ! Un gros riff intronise « Spirit Never Die », qui vient accentuer le coté Heavy / Power du groupe pour notre plus grand plaisir.
« The Lights Of War » continue cet opus vivifiant et prolonge notre bonheur.
Pour « Deep Ocean » on lorgne vers du plus moderne avec des riffs syncopés fort sympa. Reste un magnifique refrain mélodique très bien porté par un Thierry impérial dans cet opus ! On termine avec « The Ending Light » et son piano triste, pour autant ceci n’est pas une ballade mais un Mid tempo bien ficelé mélodique et quelque peu prog qui finit à merveille cet album.

Conclusion : ah quel plaisir cet opus ! Merci à Dyslesia d’être revenu car, un travail pareil ne pouvait pas rester dans des cartons !! Pour moi le meilleur avec Who Dares Wins !! Fans de Métal foncez dessus !!
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe : Page Facebook du groupe
Vues : 246 fois