Chronique

TWILIGHT FORCE - AT THE HEART OF WINTERVALE / Nuclear Blast 2023

Groupe suédois jouant sur les clichés elfiques et épiques, Twilight Force déboule en ce début d’année avec leur quatrième album. Oui, le groupe prend le temps de faire les choses mais leur en voudra-t-on vraiment ?
L’arrivée au chant d’Ale Conti en 2018 (Trick Or Treat, Luca Turilli’s Rhapsody) a aussi éveillé ma curiosité vis à vis du groupe, car il faut être honnête, le metal épique a connu son âge ‘or au début des années 2000 mais tourne un peu en rond ces derniers temps par manque d’inspiration et de renouveau (cf HammerFall par exemple).

On n’ira pas par quatre chemins qu’on se le dise. Dès le titre d’ouverture « Twilight Force » c’est un peu un Welcome avec une grande claque. C’est dynamique, envolé et endiablé, et Ale. Sa tessiture permet aux compositions d’exploser. Une fois lancé dans ce « At The Heart Of The Wintervale » on n’en décolle pas. Le second morceau et titre éponyme nous submerge de magie et les fans du genre s’évaderont dans leur imaginaire, appréciant cette musique épique et captivante, avec des touches de légèreté et de gaieté donnant encore plus de plaisir à se délecter de la musique.
Et pour ne pas tourner en rond, on a droit à « Dragonborn » tout simplement magique, rappelant des hits de Trick Or Treat sur l’album « Tin Soldiers » par exemple. L’écouter donne le sourire et vu la période économico-sociale actuelle on ne pourra que d’autant plus l’apprécier.
Bien entendu il y aura de la concurrence à ce titre avec « Sunlight Knight », petite bombe de speed metal épique qui, avec légèreté, prolonge cette aventure chevaleresque, qui a droit à non pas un, mais deux titres de plus de dix minutes. Ces derniers passent comme une lettre à la poste (enfin comme le dit l‘adage et non pas selon la Poste actuelle hein), et avec une section délire façon mambo / chacha … J’adore !

Cerise sur le gateau pour ce « At The Heart OF The Wintervale » ? Les bonus avec deux titres présents dans l’album mais cette fois ci en version orchestrale. « Skynights of Aldaria » et « The last Crystal Bearer » donne une tout autre dimension majestueuse à ces morceaux déjà bien sympathiques dans leur version standard.

Je ne peux vous dire qu’une chose: Jetez-vous sur cet album qui est tout simplement splendide, et empreint de magie. Il vous boostera le moral plutôt deux fois qu’une ! Merci !

Je peux le dire clairement: Rhapsody Of Fire a du soucis à se faire. Je dis ça et pourtant je suis un grand fan de Rhapsody, ce depuis la première heure.
 
Critique : Lionel
Note : 9.5/10
Site du groupe : Page Facebook du groupe
Vues : 88 fois