Chronique

REDEMPTION - I AM THE STORM / AFM 2023

8ème opus pour nos “Progueux” et deuxième avec Tom S Englund (Evergrey) au chant. Un moment qui me titille car la première mouture annonçait de bonnes choses. Allons voir si Nick Van Dyk va réussir à nous faire encore plaisir!

Un bon gros riff façon uppercut arrive avec “I am the storm”. Un titre que ne renierait pas Evergrey. Puisque on en parle, Tom est comme un poisson dans l’eau et semble ne faire qu’un avec Redemption. Une entrée en matière des plus efficace qui met ce nouvel opus sur d’excellents rails !! “Seven minutes from sunset” se veut bien plus complexe à la Dream Theater avec des solos de 6 cordes époustouflants. Hum que ça va être bon tout ça !! Et ça l’est !! Court puissant et technique ce titre à tout pour lui !!
Place à la plus longue “Remember the dawn” qui là encore ce rapproche des travaux récents d’un Dream Theater. Mais je vous rassure le groupe n’en perd pas sa personnalité pour autant. Qu’il est bon d’entendre Tom dans un registre plus complexe et démonter une fois pour toute quel exceptionnel chanteur il est. Une master pièce de génie !!
Place à “The emotional depiction of light” et son début calme. Un piano voix qui prend aux tripes. Une sorte de ballade dès plus sombre qui fait son effet assurément. Un petit “Resilience” direct dans ta gueule !! Allez c’est parti ! De l’efficacité et une puissance dévastatrice (bravo à Chris Quirarte qui derrière sa batterie envoie du très lourd !!). Elle en Live, elle va faire très, très mal !!
On calme les ardeurs avec le début de “Action At A Distance”, qui se poursuit sur un Métal Prog de très très haut niveau. Là encore le groupe démontre un talent de composition extraordinaire. Quel bonheur de trouver encore aujourd’hui un groupe capable de cela.
Place à une reprise avec le “Turn It On Again” de Genesis (un de mes titres préférés), en version métal bien puissante et bien réalisée (après U2 sur le précédant). Un exercice de style qui peut devenir très intéressant. Dernière pierre du château avec “All This Time (And Not Enough)”. Une belle chevauchée progressive entre mélodie et puissance. Un morceau de haute volée qui met la dernière couche à un opus déjà des plus fabuleux.
A noter un bonus avec la magnifique “Red Rain” de Peter Gabriel, qui voit un Tom tout en nuance et en émotion. Du très beau travail.

Conclusion : voici très certainement l’album Prog de l’année et pour moi même un des meilleurs depuis longtemps ! Redemption a frappé ici un très grand coup et merci pour cela
 
Critique : Guillaume
Note : 9/10
Site du groupe :
Vues : 406 fois