Chronique

OVERKILL - SCORCHED / Nuclear blast 2023

Les rois du Thrash metal sont de retour pour un énième album, mais on sait (quand on les connaît bien sûr) que les Américains donnent tout leur cœur dans leurs réalisations. Donc que va t-il en être de ce nouvel opus ?

Une jolie intro à la lead guitare ouvre “Scorched” qui annonce du lourd ! Un titre qui déboîte comme il faut et place la barre déjà à très bonne hauteur ! “Goin’ home” prend le relais avec un peu plus de rythme et confirme les premières sensations : c’est du très bon. La célèbre voix de Bobby “Blitz” Ellsworth est toujours là malgré le temps qui passe.
The surgeon” ne vient rien changer à l’affaire, la machine tourne à plein régime et on ne peut qu’adhérer à cela. Je ne sais pas comment ils font mais l’inspiration est très loin d'être tarie chez nos Ricains !! Début inquiétant pour “Twist of the wick”, qui se transforme en une déferlante de Thrash métal comme ils savent si bien nous les concocter. Ça en Live c’est la boucherie assurée !! A noter un petit break pas piqué des hannetons avec des chœurs qui glacent le sang.
Wicked place” se veut bien groovy et là encore fait un effet garanti! Une impression de revenir à la fin des 90’. Un gros Mid Tempo appuyé par la puissante basse de D.D Verni accompagne “Won’t be comin back”. Plus Heavy Metal que purement Thrash elle n’en oublie pas cette sauvagerie caractéristique du groupe. Un moment un peu changeant qui fait du bien.
La sombre “Fever” arrive et sens le souffre. Un titre puissant et lugubre qui ne rigole pas un instant. Avec “Harder they fall” on retrouve du speed à se déchirer les cervicales. Ici pas de compromis, à fond les ballons !!
Un riff direct dans ta gueule et voilà “Know her name” qui vient faire parler la poudre à son tour ! On termine par “Bag o'bones” qui retrouve un groove certain qui fait du bien. Une fin assez fun qui ne laisse pas indifférent.

Conclusion : la machine Overkill est loin d’avoir tout dit et nous le prouve avec cet opus puissant et inspiré qui confirme leur statut. Le temps passe mais chez eux cela ne se ressent pas le moins du monde !
 
Critique : Guillaume
Note : 8.5/10
Site du groupe :
Vues : 377 fois