Chronique

NITA STRAUSS - THE CALL OF THE VOID / Sumerian Records 2023

Connue dans le milieu pour être la guitariste de l’illustre Alice Cooper, NITA STRAUSS n’en est pas moins une musicienne avec des idées plein la tête. La talentueuse madame décide donc de nous offrir ses visions avec son deuxième album « The Call Of The Void » disponible chez Sumerian Records.
L’album se composes de plages instrumentales et de guests aussi bons les une que les autres. Histoire de faire une intro, la galette se lance sur « Summer Storm » puissant, véloce de bout en bout avec une musicalité et des soli magistraux. Pour ceux qui doutaient de Nita, vous voilà avertis sur le niveau !
Histoire d’enfoncer le clou, on continue avec un titre qui m’avait mis une bonne claque à sa sortie : « The Wolf You Feed » avec Alissa White-Gluz. Entre growl puissant, riffs percutants on se régale notamment avec Alissa qui alterne les chants pour notre plus grand plaisir ! Quel talent de leur part !! « Digital Bullets » entre dans une veine plus moderne et électro pour accueillir Chris Motionless. Toujours impeccable niveau guitare, l’interprète, quant à lui, est bon sans transcender le genre. On a tout de même un bon morceau attention !
On revient avec un excellent titre : « Through The Noise » avec la grande Lzzy Hale ! Plus rock, dans la veine de Halestorm, le titre est puissant et assez fleuve pour s’écouter tranquillement. Les lignes de chant sont bonnes et donnent envie de chanter et de bouger.
« Consume The Fire » est un autre morceau de bravoure à la six cordes. Technique et mélodique, on ne s’ennuie pas avec des soli à rallonge inintéressants. Droit au but avec une efficacité redoutable.
David Draiman (Disturbed) sera à l’honneur sur « Dead Inside » bien heavy et sublimé par le timbre si particulier de David. Nouveau guest, nouvelle ambiance. Notre guitariste est très forte sur ça !
Au tour de Dorothy de briller sur « Victorious », plus mid tempo mais impérial sur le refrain entraînant et percutant ! Pause instrumentale avec « Scortch » très calme et planant et « Momentum » ultra violent ! Le Yin et le Yang  où chacun se démarque sans mal avec des mélodies et rythmiques de haute volée.

Retour au chant avec un autre guest de marque : Anders Friden sur « The Golden Trail » où clairement, à l’aveugle, on jurerait du In Flames ! Le morceau est un régal ! Nina Strauss semble effectivement s’inspirer du groupe d’origine mais en y apportant sa petite touche personnelle. DU très bon boulot ! Et comme on pouvait s’y attendre, voilà le Monsieur, Alice Cooper qui vient pousser la chansonnette sur « Winner Takes All », grand morceau de rock électro où chacun donne 100 % de ce qu’il a. L’union de deux grands !
Un des plus grand moment de cet album : « Monster » où Lilith Czar explose tout notamment sur un refrain bourré d’adrénaline avec des lignes de chant impeccables. Simple mais tellement efficace.

On termine avec un premier grand moment de guitare, beau, envoûtant, technique sans être pompeux : « Kintsugi » est un bijou de créativité et prouve définitivement le talent de la demoiselle. Mais ce n’est pas fini : qui de mieux pour terminer le projet d’une guitariste qu’un grand guitariste ? Et oui, Marty Friedman lui même vient partager un moment sur cet album dantesque. « Surfacing » et un condensé de génie guitaristique (oui j’invente des mots). Entre riffs enragé et passages planant hard FM, on se régale sans retenue ! Une bien belle fin pour cet opus !

Nita Strauss vient de frapper très fort avec cet opus ! En même temps il faut au moins ça pour pouvoir accompagner quelqu’un comme Alice Cooper. Comme pour John 5 avec Rob Zombie et plus récemment Motley Crue : Ces gars savent s’entourer de talents et clairement : la belle Nina en est un. Répertoire varié, riche, technique impeccable, puissance qui crève le plafond : tout le monde y trouvera son compte ! Un grand moment de l’été !


Tracklist :

01. Summer Storm
02. The Wolf You Feed (feat. Alissa White-Gluz)
03. Digital Bullets (feat Chris Motionless)
04. Through The Noise (feat Lzzy Hale)
05. Consume The Fire
06. Dead Inside (feat David Draiman)
07. Victorious (feat Dorothy)
08. Scortched
09. Momentum
10. The Golden Trail (feat Anders Friden)
11. Winner Takes All (feat Alice Cooper)
12. Monster (feat Lilith Czar)
13. Kintsugi
14. Surfacing (feat Marty Friedman)
 
Critique : SBM
Note : 8.5/10
Site du groupe : Site Officiel
Vues : 333 fois