Chronique

GRETA VAN FLEET - STARCATCHER / Universal 2023

Voici le 3ème album de nos Américains dont la popularité ne cesse de croître de façon démentielle. Un nouvel opus que j’ai hâte de découvrir sachant qu’en plus il a été enregistré avec le génial producteur Dave Cobb (Rival Sons, Europe...). Alors allons vite découvrir ce que nos jeunes petits génies ont pondu cette fois-ci !!

Aller ça commence par “Fate of the faithful” qui permet de retrouve le style si clivant du groupe. Un Mid tempo plutôt calme et mélodique qui poursuit les travaux de son prédécesseur. Par contre je suis gêné par le son qui a beaucoup trop de réverbe/écho et entache le travail des musiciens. De plus le chant de Joshua Kiszka semble bizarre mais je ne me l’explique pas. Un début mi-figue mi-raisin qui j’espère va être vite rattrapé. Une guitare acoustique ouvre “Waited all you life” qui rappelle Led Zeppelin III. Un très bon titre inspiré sur lequel Joshua est plus convainquant.
The falling sky”, apporte du Hard Rock avec un bon riff de Jacob Kiszka. Certes l’ombre du dirigeable plane fortement sur ce morceau mais il faut s’y faire. Reste un très bon moment qui met enfin du rythme ! La batterie de Daniel Wagner intronise “Sacred the thread” qui est à nouveau un Mid tempo sur lequel la voix est trafiquée ce qui fait perdre en ‘honnêté’ le travail minutieux de Joshua : dommage.
Runway blues” est un Blues Rock décapant et excitant mais qui malheureusement ne dure qu'un peu plus d’une minute. Trop court mais trop bon !!!! J’en veux plus des comme celle-ci. “The indigo streak”, heureusement reste dans un certain rythme, bien emmené par la basse du 3ème frère Samuel Kiszka pendant que Jacob enrobe le tout de subtiles notes de guitares. Une belle pièce que voilà.
Frozen light”, est quant à elle un bon Blues Rock 70’, qui fait son effet. Un titre qui se rapproche des premiers travaux du groupe.
On retrouve de l’acoustique avec “The archer” qui ne le reste pas longtemps puis la guitare électrique de Jacob prend la suite. Un moment plus simple dira t’on mais vraiment bon qui rassure, sur les qualités de nos jeunes prodiges. “Meeting the master”, est une ballade fort belle avec un Joshua très en voix qui quand il n'essaie pas d’en faire des tonnes est monstrueux. Une superbe pièce mélodique qui sent la magie.
On finit avec “Farewell from no” qui se veut calme elle aussi, avec un aspect Folk bien senti. Pas vraiment un moment mémorable surtout comparé à sa devancière, mais elle est bien à sa place en fin d’opus.

Conclusion : je dois bien l’avouer mais ce 3ème album ne m’a pas entièrement convaincu. Pas fan du choix du son (même si le groupe voulait quelque chose de plus brut et énergique), qui fait perdre l’aspect organique de leur musique, le choix du chant de Joshua souvent trop haut et pas toujours maîtrise (vraiment à son aise ??) n’aide pas. Reste de bonnes voir très bonnes compositions.
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 5664 fois