Chronique

SOEN - MEMORIAL / Silver Lining Music 2023

Formé initialement en 2004, ce n’est qu’en 2010 que SOEN est annoncé. Chaque musicien a déjà officié dans des groupes respectés tel que Opeth ou Testament, il y a donc déjà un certain savoir faire.
En l’espace de dix ans, le groupe a déjà sorti cinq albums et nous offre ici pour la rentrée, leur sixième opus : « Memorial ». Voyons ce que nous réserve le quintet !

Un bon metal progressif moderne retentit avec « Sincere ». Riff efficace, entêtant, une bonne énergie mais ça sonne très classique, déjà entendu. C’est fort bien produit, ça s’écoute bien mais le chant de Joel Ekelöf n’est pour le moment pas ce qu’il y a de plus passionnant. De nouveau un excellent riff pour « Unbreakable » (avec le clip qui va bien) qui remonte un peu le niveau. Les guitares sont toujours bonnes mais c’est le chant qui se dévoile un peu plus. Sympathique titre qui s’écoute tout seul.
« Violence » rentre un peu plus dans le lard avec un riff qui me rappelle « Silvera » de Gojira. Le titre est assez bon, avec un refrain plus épique et mélancolique. Cette juxtaposition au riff violent est intéressante et passe bien.
On a un morceau passe partout assez cliché avec « Fortress ». Rien de mauvais, loin de là, mais pour la créativité il faudra repasser. Heureusement il y a « Hollowed » en duo avec Elisa (oui juste Elisa). Les lignes de chant sont superbes et la demoiselle illumine le morceau. Très mélancolique, triste, le titre est une vraie réussite musicale et vocale. Ça s’écoute avec énormément de plaisir. Quelle chanteuse ! Quel solo ! Voilà de la qualité !

On revient dans le ce que le groupe sait faire sur le titre éponyme. C’est bateau (du bon bateau mais quand même) et pas vraiment transcendant. « Incendiary » balance un peu plus d’énergie mais je suis toujours pas vraiment convaincu. Les riffs sont bons. Le son est bon. Le chanteur est correct. Bon correct c’est un peu dur. Il chante bien mais il n’y a pas suffisamment de lignes de chant accrocheuse de variation pour qu’on se dise « Hey ce mec a quelque chose ».
Il suffit que je dise àa pour que cela change sur « Tragedian ». Il a une tessiture plus douce, agréable à l’oreille, les lignes et l’interprétation sont bonnes, voilà quelque chose de bien fait ! Très bon morceau.
On poursuit avec une excellente intro pour « Icon » qui affirme ce que le groupe sait faire. Je ne vais pas s‘épancher sur le sujet car j’aurais vraiment l’impression de me répéter. Bref, la touche finale et une ballade avec un beau piano, lent, doux. Ainsi « Vitals » confirme que le groupe sait y faire avec la douceur et la mélancolie. Pas aussi bon que les autres, ce morceau reste tout de même agréable à écouter.

Au final SOEN propose un album qui s’écoute de façon agréable sans, malheureusement, révolutionner ou innover. C’est propre, bien fait, mais trop convenu sur de trop nombreux aspects. Reste de bons riffs bien pêchus et de belles ballades je ne doute pas une seule seconde que le groupe trouvera son auditoire.
 
Critique : SBM
Note : 7/10
Site du groupe : Site Officiel
Vues : 5662 fois