Chronique

DOKKEN - HEAVEN COMES DOWN / Silver lining music 2023

Et bien celà faisait un long moment que le groupe de Don n’avait rien sorti (2012 pour être exact). Alors oui le groupe tourne pas mal (sauf en France) mais surtout notre pauvre chanteur à eu de très gros problèmes de santé, ils ont du le mettre sur la touche un long moment. Après avoir passé la période de dépression Don est revenu à lui et avec son guitariste Jon Levin ont acouché de ce nouvel opus en signe de résurrection.

On débute avec une petite montée en puissance qui nous livre un “Fugitive” dès plus convaincant ! Un titre dans la grande tradition Dokken qui fait du bien. Vocalement Don est fatigué on le sait mais il se débrouille plutôt bien (la magie du studio) et fait plus qu’illusion. Une entrée en matière rassurante quant à la tenue du groupe. Et “Gyspy” va nous confirmer ça avec un morceau plus dur. Le chant posé sur les refrains fait effet avant un refrain qui reste en tête. On peut noter l’excellent travail de Jon qui n’a absolument rien à envier à Georges Lynch.
Un bon gros Mid Tempo groovy débarque avec “Is it me or you”, qui rappelle les grandes heures du Hard US ! Une petite tuerie qui fait un effet bœuf ! “Just like a rose” est du plus mélodique mais assez Hard pour ne pas devenir ennuyant. Un titre qui là aussi rappelle les grands albums du groupe.
Un peu de calme pour “I’ll never give up”. Une ballade bien réalisée et portée par un Don inspiré. C’est au tour de ”Saving grace” de faire parler la musique avec son Mid tempo au relents d’orient bien sympathiques. Un autre titre de haute facture !
Un peu Hard/Heavy mélodique avec “Over the mountain” qui fleure bon les 80’. Un autre bon moment dans un album qui en compte déjà beaucoup. Deuxième ballade avec “I remember”, qui passe fort bien. Classique mais réussie.
Lost in you” reste sur un tempo calme avec une basse bien présente et une guitare en son clair pour les couplets. Rien à reprocher à cette chanson mélodique qui sied parfaitement au répertoire de Dokken. On finit avec “Santa fe”, ville où a déménager Don après son écœurement de Los Angeles. Un titre acoustique folk bienvenu qui clôt avec une petite surprise un album dont je n’en attendais pas tant !

Conclusion : et bien Dokken est bel et bien de retour avec un sacré album ! Dur à imaginer au vu de l’état de Don mais il faut bien l’admettre en studio ça le fait encore grave ! Une sorte de résurrection inattendue mais bienvenue.
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 5660 fois