Chronique

A&MORE - LEGACY / FTF Music 2023

Quand le grand Jo Amore (Ex Nightmare, KingCrown) décide de sortir un album solo c’est bien sûr une grande excitation qui s’empare de moi. Toujours accompagné par son fidèle frère David à la batterie notre chanteur à la voix d’or va nous livrer 12 compositions qui vont sentir bon le Heavy Metal. Prêts ?? Perso je le suis déjà depuis trop longtemps.

On débute sur une guitare virevoltante pour “Sacred tie”. Un Mid tempo classique qui met bien en valeur la voix puissante et racée de Jo. Niveau solo on se rapproche, je trouve, d’un Joe Stump (Alcatrazz, Tower Of Babel) avec qui Jo travaille aussi. À la suite un peu plus de rythme pour “Disturb your mind”. On ressent une volonté de sonner plus Old School que moderne. Peut être une envie de retrouver l’esprit des premiers Nightmare.
Un riff très Hard Rock old school intronise “Life's not a crime” qui pourrait faire penser à une sorte de titre de Rainbow. De prime abord surprenant mais ça fonctionne plus que bien. Un agréable début calme intronise “The last island”, avant que celle-ci ne se transforme en un Mid tempo rythmé et enjoué. Un très joli titre avec de belles mélodies. Une belle réussite que voilà.
Avec “Out of time” on durcit le ton pour du pur Heavy Metal qui décape. Un petit brûlot qui mériterait d'être joué sur les planches tellement il est efficace avec son refrain épique !! “Under the moonlight” poursuit là aussi sur du classique mais qui fait tellement de bien. Certes Jo ne s’est pas mis en danger dans ses titres mais il est tellement fort là dedans que c’est dur de lui en vouloir.
On retrouve un aspect plus Hard Rock avec “When pain delight unite”. Un morceau très 80’ et puissant qui passe bien. Le refrain très mélodique est un modèle du genre. On change avec “Welcome to wonderland” plutôt étrange qui détonne complètement du reste. Un titre très Rock et mélodique qui montre un autre visage de nos frangins. “No need to cry” est la ballade de l’album. Baignée dans de l’acoustique raffiné avec quelques arrangements de cordes, elle fait la part belle à la puissance mais aussi à la subtilité de Jo en état de grâce.
Après cette petite pause bienvenue le Metal reprend ses droits avec un “Vile and sinful” rentre dedans ! Un titre efficace qui fait du bien par là où il passe.
On lâche rien avec un “The only legacy”, qui porte bien son nom car on y retrouve tout ce qui a fait la gloire de notre chanteur. Que du bonheur !
On termine par “Liquidators sacrifice” qui speed bien et clôt de manière énergique cet opus hommage. Merci les frangins pour cela !!

Conclusion : certes Jo et son frère David ne réinventent rien avec cet opus, pas même leur univers, mais ça sent la sincérité et l’amour de cette musique et c’est déjà très bien. Si vous l’aimez déjà je ne peux que vous conseiller de vous jeter dessus et si vous voulez découvrir sûrement la plus belle voix du métal Français même chose.
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 748 fois