Chronique

DIMMU BORGIR - INSPIRATIO PROFANUS / Nuclear Blast 2023

2018 a marqué le grand retour de DIMMU BORGIR sur le devant de la scène black metal. Et cinq années plus tard, les fans sont dans l’attente d’une nouvelle offrande. Et leur souhait ne sera qu’à moitié exhaussé. En cette fin d’année morose, le combo norvégien sort « Inspiratio Profanus », un album de reprise. Je suis un peu septique, étant donné que c’est plus une compilation qu’autre chose, mais allons y !

La galette commence avec « Black Metal », originalement interprété par Venom. Le titre est viscéral, brut et mélange parfaitement le black metal et l’esprit rock’n roll. Je me surprend à jumper et headbanger à une vitesse folle. On continue avec « Satan My Master » (ça m’aurait étonné de pas l’avoir celle là!) qui est beaucoup plus violent et sombre. Pas vraiment de différences de fond avec l’original si ce n’est le son qui est bien meilleur et rend le tout plus impactant. Une vraie cure de jouvence !
Je suis un peu moins fan de « Dead Men Don’t Rape », plus mid tempo et planant qui, bien que collant à l’esprit black metal malsain, ne me séduit qu’à moitié. Mais on revient à quelque chose de plus traditionnel avec « Nocturnal Fear ». Un riff plutôt entraînant, avec une prod qui colle parfaitement. Propre mais pas trop, il y a toujours ce côté un peu brouillon, crade, typique de la bonne vieille scène black metal. Franchement ça passe tout seul !!!
Bon là, madeleine de Proust pour moi avec un titre que j’ai poncé de chez poncé à l’époque ! La reprise de « Burn In Hell », 20 ans après, passe toujours bien ! Le titre original était très bon mais DIMMU BORGIR a ici réussi à sublimé l’ensemble. Le riff est simple mais imparable et le chant clair de Vortex toujours superbe. Il n’est plus dans le groupe depuis quelques années mais bon… ça fait bizarre de l’entendre à nouveau.

Les claviers si reconnaissables de Deep Purple annoncent ce « Perfect Strangers » qui était déjà audible sur Abrahadabra (tout comme Dead Men Don’t Rape »). Le morceau passe bien, le groupe sait y faire, l’ambiance est particulière et l’interprétation du génial Snowy Shaw y joue pour beaucoup !
On poursuit avec un autre grand moment avec « Metal Heart », incontournable de la scène metal, qui passe magnifiquement le cap de l’adaptation. Le passage hommage à « Fur Elize » est toujours si inspiré que l’on se laisse porter par le morceau. Shagrath n’a pas à pâlir de son interprétation, Udo peut être rassuré ! Le morceau est aussi un B-sides datant de 1998…
Et on termine cette compilation de reprises avec une nouvelle version de « Nocturnal Fear ». Elle n’apporte pas grand-chose mais s’écoute.

In fine c’est sympathique comme album mais il n’y a pas beaucoup de contenu. Au total sept titres différents que la plupart des fans ont déjà. Il n’empêche que les morceaux sont de très bonne manufacture et font passer un bon moment ! C’est le petit cadeau du groupe en attendant qu’il sorte un nouvel album (en préparation). Je vais me réécouter « Burn In Hell » parce qu’elle est juste géniale !!

Titres :

1. Black Metal (Venom)
2. Satan My Master (Bathory)
3. Dead Men Don’t Rape (G.G.F.H)
4. Nocturnal Fear (Celtic Frost)
5. Burn In Hell (Twisted Sister)
6. Perfect Strangers (Deep Purple)
7. Metal Heart (Accept)
8. Nocturnal Fear (Celtically Processed) (Celtic Frost)
 
Critique : SBM
Note : 8/10
Site du groupe : Site Officiel
Vues : 238 fois