Chronique

EXIT EDEN - FEMMES FATALES / Napalm Records 2024

Après sept ans d’absence, le super groupe féminin est de retour. Léger changement de line-up car en effet Amanda Somerville a quitté EXIT EDEN, qui devient donc un trio, formé par Anna Brunner, Clémentine Delauney et Marina La Torraca.
Pour ceux qui ne connaissent pas, le principe est simple : les demoiselles reprennent des titres connus, de divers horizons musicaux et les interprètent à la sauce métal symphonique. Et honnêtement la reprise de Katy Perry « Fireworks » était plutôt fun. Mais il y a du nouveau… Et oui… Des compositions originales ! Voyons donc ce que nous réserve ce « Femmes Fatales ».

On commence directement avec le titre éponyme, titre original qui passe très bien. C’est catchy et orchestral, honnêtement ça passe crème. Les trois vocalistes assurent (mais ça on le savait déjà) et musicalement on a de très bons moments. Le solo de guitare est impérial, la recette est au poil ! On poursuit avec la reprise « It’s A Sin » de Pet Shop Boys. On retrouve totalement l’essence de l’original mais avec ce qui lui manquait : du gros son. Les riffs bien distordus apportent cette touche de puissance qui colle bien aux lignes de chant. Autre titre original, et pas des moindres car il y a en guest Marko Hietala. Rien que ça. « Run ! » s’oriente légèrement plus vers des sonorités celtiques et notre barbu est comme à son habitude : parfait. Il est vrai que Hannes Braun (Kissin’ Dynamite) a fait du bon travail sur la composition. Cette démarche commence à tracer une nouvelle voie pour le combo : celle de son identité propre. Et ça semble plutôt bien parti ! Cette chanson s’écoute avec plaisir, et même plusieurs fois de suite !

Journey est à l’honneur avec « Separate Ways ». Pas de changement dans la recette, on sublime juste une chanson à qui il ne manquait que peu de choses pour être presque parfaite. Bon titre donc où nos trois belles brillent toujours par leur talent. Chacune a sa tessiture et ainsi la richesse vocale est au rendez-vous, il y en a pour tout le monde. Morceau de leur cru, « Burried In The Past » est au dessus du lot. Enfin au dessus des reprises du moins. Ces titres sont vraiment écrit pour les trois chanteuses et ça se ressent. C’est épique, entraînant, très efficace avec des soli majestueux. Bien évidemment j’attendais celle là : « Désanchantée ». Difficile de reprendre une chanson aussi iconique et malgré tout le groupe y arrive sans trop de mal. Ça me fait bizarre d’écouter ce titre dans cette version (mais moins que la reprise de Misanthrope).
Allez arrêtons le chauvinisme et poursuivons avec « Dying In My Dreams », plus simpliste et convenu. Ça s’écoute bien mais c’est un peu plus bateau que les autres titres composés pour l’album.
C’est au tour du maître de briller avec « Poison ». Déjà l’original de Alice Cooper envoyait bien, il fallait pas grand-chose pour que ça passe bien. Cette touche de féminité est malgré tout très adapté au titre, l’effort est louable car la version est bonne. Un pari réussi en somme. « Alone » apporte cette touche de douceur qui passe bien, cette brise fraîche qui prend la forme d’une ballade qui apaise. Pas de changement majeurs avec l’original de « Heart ».
« Hold Back Your Fear » envoie du lourd ! Très symphonique et puissant, le titre pulse bien et donne envie de bouger ! Très entraînant tout ça et très réussi ! Cherchez pas, les compositions originales déchirent ! « Kayleigh », comme l’original est très mélodique avec de très belles lignes de chant sublimées par nos femmes fatales. J’ai bien aimé celui là ! Comme quoi un bon titre restera un bon titre !
Et on termine en douceur, bon ok semi douceur, avec « Elysium » qui alterne les mid tempo et les passages plus grandioses. L’interprétation est impériale, la production au poil, tout est fait pour rendre hommage aux demoiselles. Et ça marche !

Une bien belle surprise ! Je me suis surpris à me régaler à l’écoute de cet album. Plus que je ne l’aurais cru. L’incorporation apporte non seulement de la qualité mais ce vent nécessaire pour ne pas être qu’ « un groupe de reprise ». Ces compositions sont vraiment de qualité et surpassent même certains grand titres repris tout au long de l’album. Un deuxième essai réussi qui ouvre de belles portes au groupe.


Tracklist :

1. Femmes Fatales
2. It’s A Sin (Pet Shop Boys)
3. Run !
4. Separate Ways (Journey)
5. Burried In The Past
6. Désanchantée (Mylène Farmer)
7. Dying In My Dreams
8. Poison (Alice Cooper)
9. Alone (Heart)
10. Hold Back Your Fear
11. Kayleigh (Marillion)
12. Elysium
 
Critique : SBM
Note : 8/10
Site du groupe : Site Officiel
Vues : 81 fois