Chronique

FIREWIND - STAND UNITED / AFM records 2024

Les grecs sont de retour après un album éponyme qui marquait en quelque sorte un nouveau départ avec l’arrivée d’un énième chanteur : Herbie Langhans et la mise à l’écart du fidèle lieutenant Bob Katsionis. Ayant fêté dignement aussi ses 20 ans d’existence (retracées dans un super DVD Live !!!) Gus G revient en force pour son 10ème album. Est-ce que le feu brûle toujours en eux !?

On commence fort avec un “Salvation day” typiquement Firewind. Si vous espérez du changement passez vite votre chemin. Un titre direct et efficace qui rappelle pourquoi nos Grecs sont si bon. Je trouve Herbie plus à l’aise, sa voix me choque moins (ou c’est peut être juste moi qui m’y suis habitué). On accélère le rythme avec “Stand united” qui fait le boulot et en Live va dépoter, c’est sûr !!!
On ne change rien avec un “Destiny is calling” qui est plus que fidèle à la musique du groupe. Je dois bien avouer que malgré tout le talent de Gus un peu de nouveauté ne ferait pas de mal car la désagréable impression de déjà entendu voir tourner en rond se fait sentir. On ralentit un peu avec le Mid tempo “The power lies within” qui fonctionne bien. Une bonne composition que voilà. A la suite “Come undone” apporte un peu plus de rythme et poursuit notre album certes dans des traces plus que convenues mais avec un savoir faire intact.
Un esprit plus ‘fun’ débarque avec “Fallen angel” qui déboite bien comme il faut. j’en suis sur que ces nouveaux titres vont être terribles en concert !!! Pour “Chains”, on a à faire très certainement au titre le moins inspiré de l’album. Ici rien ne décolle vraiment et tout semble déjà fait. Un coup de mou ?? Du mieux avec “Land of chaos”, mais pas de quoi sauter au plafond non plus. Basique de chez basique. Petite surprise avec la reprise “Talking in your sleep” des The Romantics qui surprend mais surtout, je ne trouve pas qu’elle fonctionne si bien que ça.
On clôt les débats par “Days of grace” aux arpèges pas inconnus. Une sorte de Power ballade au refrain musclé qui finit bien un 10ème opus en manque de nouveauté.

Conclusion : il faut être honnête et dire que ce 10ème opus n’est pas le meilleur du groupe, une sensation de déjà vu plane au dessus de lui et peut commencer à nous faire poser des questions sur l’avenir du groupe. Il reste tout de même 10 très bonnes chansons qui feront le taf auprès des fans car Gus reste encore un sacré compositeur.
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 160 fois