Chronique

MYRATH - KARMA / Verycords 2024

6ème opus pour nos tunisiens qui nous auront fait attendre 5 ans depuis leur dernier effort. Un groupe qui prend de plus en plus d’importance sur la scène métal et qui voit aujourd’hui un changement majeur avec le départ de son fondateur Elyes Bouchoucha remplacé logiquement par Kevin Codfert (Ex Adagio). Est-ce que ce changement va chambouler nos héros !?

Dès l’entame de “To the stars” on retrouve le Myrath qu’on connait. Le savant mélange de métal mélodique et de musique orientale est maitrisé à la perfection et Zaher est d’entrée impérial ! Une belle entrée en matière ! Avec “Into the light” on enfonce le clou avec un coté single plus poussé. Un titre qui devrait être un succès en concert tant il est accrocheur. Très symphonique il s’inscrit rapidement dans votre cerveau.
On poursuit sur un “Candles cry” très oriental. Un titre là encore au gros potentiel qui groove bien fort et apporte un vrai plus. Pour le moment c’est un sans faute qui me ravit au plus haut point !!!! “Let it go” se veut plus grand public et ne ressemble pas vraiment à un titre de Myrath. Une sorte d’envie de draguer un public plus large avec du passe partout : surpris.
L’intro de “Words are failing” retrouve les violons arabisants pour un titre plutôt moderne et encore surprenant comme si Myrtah mutait vers une musique plus facile et formatée. Un choix compréhensible mais dangereux. La basse de Yannis ouvre “Wheel of time”, qui à nouveau ne semble pas très métal mais plus commercial. Alors oui les titres restent bons mais je ne m’attendais pas à ce choix du groupe.
Temple walls” confirme définitivement la nouvelle voix prise par le groupe et même si le côté oriental reste présent l’aspect foncièrement métal lui s’adoucit lourdement. Un bon moment avec un refrain qui devrait fonctionner en concert.
Un piano et du calme intronisent “Child of prophecy” qui se poursuit avec un bon riff de Malek à la guitare. Voilà un titre qui me convient mieux. Une belle réussite que voilà. Au tour de “The empire” qui fait là aussi son petit effet. Un titre à l’esprit plus épique porté par un Zaher époustouflant !!!
Heroes” se veut rentre dedans et bien métal. Là encore Myrath lorgne vers un autre style mais ici je suis preneur. Un côté Kamelot s’en dégage et ça, ça me plait !!
Dans le même esprit “Carry on” conclu cet opus avec vigueur.

Conclusion : avec ce 6ème opus Myrath embrasse une voie nouvelle faite de titres plus faciles pour plaire au plus grand nombre mais n’oublie pas (encore) d’où il vient même si l’aspect progressif du groupe a totalement disparu. À voir où tout cela va nous mener.
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 149 fois