Chronique

LORDS OF BLACK - MECHANICS OF PREDACITY / Frontiers records 2024

6ème album pour les Espagnols dont je dois bien avouer, je ne sais pas bien quel est leur projet. Il faut dire que les concerts du groupe restent maigres et l’évolution musicale quasi nulle. Alors pourquoi je continue ? Peut être, un espoir que quelque chose...

Une douce guitare acoustique nous accueille pour “For What Is Owed To Us”, qui rapidement retrouve son style. Rien à redire dessus, c’est très bon, Ronnie Romero fait le taf de manière très pro, bref ça fonctionne comme sur des roulettes. “Let The Nightmare begin” arrive avec plus de rythme et fait le boulot à merveille ! Le son de cet opus est très costaud et la basse semble plus audible ce qui est une très bonne chose !!
A nouveau un peu de calme pour introniser “I Want The Darkness To Stop”, un Mid tempo solide. Basé sur la mélodie il se développe de manière sensible et fait du bien à son écoute. “Let It Burn”, retrouve le pur Heavy Metal qui marche toujours aussi bien ! Un titre très Judas Priest qui me plaît beaucoup !
Can We Be Heroes Again” est quant à elle un peu surprenante. Assez dansante et pop elle surprend et laisse un goût sucré bizarre. Why not... On retrouve du plus habituel avec “Crown Of Thorns” et son coté Black Sabbath période Dio. Ça passe bien et on se laisse porter par elle.
A nouveau un peu plus de légèreté avec “Obsessions Of The Mind”, qui pourrait presque faire penser à du Dream Theater. Une fois de plus surprenant mais cette fois ci dans le bon sens ! “Build The Silence” arrive et peine à nous faire ressentir de l'enthousiasme. Trop simple et pataude elle ne m’emballe guère. Vite la suite !
On retrouve un esprit à la Dream Theater sur la plus progressive “A World That's Departed”. Un très bon titre avec une interprétation de très haut niveau. Sacré moment !! On clôt les débats avec “Born Out Of Time” et ses beaux arpèges, avant de délivrer un dernier titre de pur Heavy metal. Une manière normale de finir ce genre d’album.

Conclusion : un 6ème opus qui fait le job sans grands coups d’éclat. Le groupe est conscient de ses forces et joue la dessus sans trop sortir des sentiers battus. Les fans y trouverons leur compte.
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 85 fois