Chronique

EVERGREY - THEORIES OF EMPTINESS / Napalm Records 2024

Malgré les différents projets de son leader (Redemption, Silent Skyes) Evergrey reste très régulier, ce qui affolerait certains groupes, et sort aujourd’hui son 14ème album.
En tant que fan j’en salive d’avance.

On attaque très fort avec un “Falling from the sky” qui est bien évidement du pur Evergrey et je dois dire que ce titre procure d’intenses sensations ! Le meilleur du groupe déjà réuni ici avec un refrain mélodique du plus bel effet. On démarre très, très fort !!! Deuxième gros coup sur la tête avec “Misfortune” qui te met K.O ! Et bien, le groupe semble encore plus fort que d’habitude sans rien changer à sa formule ! Quel tour de force !!!!
Un début calme arrive pour “To become someone else” qui voit un riff pachydermique changer la donne et un Tom bien plus énervé. Là aussi l’effet est immédiat !!! Le break est envoûtant et te file la chair de poule jusqu'à que cette fichue guitare trop lourde ne te réveille de ta torpeur. “Say” arrive en mode classique et mélodique. Un bon single en puissance. Un titre sans fioriture.
Ghost of my hero” est une ballade sublimée par le chant subtil de Tom. Un moment qui ne peut pas te laisser indifférent tant il te prend aux tripes ! “We are the north” retrouve le métal lourd et musclé d’Evergrey ! Tout est ici à son maximum pour nous procurer des sensations extraordinaires. Quel groupe, mais quel groupe !!!!
On accélère le rythme pour un “One heart” qui sur scène va être l’éclate ! Un titre efficace au refrain fédérateur ! Un carton plein mes amis !!!! Jolies sonorités pour “The night within” qui est plus calme et courte avant que n’arrive la très ambiante et mélancolique “Cold dreams”. Un titre progressif qui voit le renfort de Jonas Renkse (Katatonia) dans un chant guttural du plus bel effet, et de Salina Englund, la fille de Tom dans des chœurs aussi beaux que ceux exercés par sa mère avant elle.
On ne lâche rien avec la superbe “Our way through silence”. Un titre d’une musicalité de très haut niveau qui fait la part belle à la mélodie. Un pur bijou !
On clôt avec “A theory of emptiness” un interlude déchirant au piano.
Je n’en attendais pas autant de la part de ce groupe établi !!!! Merci à vous !!!

Conclusion : sans conteste Evergrey vient de sortir son meilleur album ou du moins son meilleur depuis un moment !!! Une grosse surprise pour un groupe qui évolue dans un terrain ciblé et pourtant ils l’ont fait !!! Une tuerie qui fait un bien fou !
A noter que c’est le dernier opus avec le génial Jonas Ekdahl à la batterie qui nous a dit un joli au revoir dans le clip de ‘Say’. Merci pour tout Jonas tu vas nous manquer mais je te souhaite le meilleur pour la suite de tes aventures.
 
Critique : Guillaume
Note : 9.5/10
Site du groupe :
Vues : 5667 fois