Chronique

BEAUTIFUL SIN – THE UNEXPECTED / AFM Records 2006

Ce groupe avant même d’être écouté, n’est pas inconnu, il offre déjà un joli line-up rien qu’avec
Uli Kush (ex-Helloween et Masterplan) et Jorn Viggo Lofstad (Pagan's Mind), alors allons découvrir ce qu’ils nous ont offert avec ce The Unexpected.
 
Arrive donc le premier morceau, c’est à  « Lost » que revient la mission  d’ouvrir le bal. Et là, surprise ; dès les premières notes, une impression de familiarité, de déjà entendu, sans aucune péjorativité, et une poignée de secondes plus tard, la raison : un morceau déjà joué par Helloween, mais sous le nom « the departed(sun is going down), sur l’album The Dark Ride ».Bref les amateurs (et les autres) apprécieront.
Vient ensuite « This is not the original dream », une courte intro au synthé, digne d’une musique de film, puis arrivent les belles mélodies guitaristiques de l’ami Jorn Viggo Lofsdad. Un bon titre mélodique, digne d’un réveil matin qui met de bonne humeur pour la journée, avec en prime un refrain entêtant et un solo accrocheur.
« Take me home », même structure d’intro que pour la précédente ; synthé, puis entrée en jeu de la gratte, et, encore une fois, de belle manière. Lofstdad nous régale de ses solos, et Magali Luyten de son chant, émotif à souhait.
« The spark of ignition » ne perd pas de temps, on entre directement dans le vif du sujet. Un bon morceau de métal où tout le groupe est en symbiose, plus particulièrement le chant et la guitare, et un refrain avec un très léger retour black.
Pas de temps d’arrêt « I’m real » pointe le bout de son nez, avec encore une fois une intro cinéphile au clavier, puis une prise de pouvoir de la guitare, mélodique et touchante. Le chant se mêle à tout cela de fort belle manière, pour nous offrir l’un de mes morceaux préférés de cette galette.
« Closer to my heart » débute par le son propre d’une guitare acoustique, pour donner une belle ballade qui fera penser à bien des choses que vos oreilles ont déjà croisé.
« Give up for once for all », avec double caisse, guitare désaxée et chant rentre dedans, voilà le programme, c’est efficace, mais surtout bien bon !
« Brace for impact » une instrumentale avec une petite intro électro à la « K2000 », un morceau où les claviers prennent une part importante, cela ferait presque penser à du Europe à certains moments.
On revient à du plus physique avec « Pechgovel » bien rentre dedans à son tour, avec tout ce qu’il faut, un refrain avec de tous petits passages black, mais qui personnellement ne me marqueront pas plus que ça par rapport au reste de l’album.
« Metalwaves » nous offre un bon moment de métal moderne, bon et efficace sans aucun doute, mais pas monstrueux de personnalité.
« Beautiful Sin » est le dernier morceau, instrumental, qui termine l’album, un joli morceau, qui pourrait figurer sur la bande originale de bien des films, et qui pourrait même prétendre à vous soutirer quelques larmes.
 
Conclusion : Un bon moment passé au cours de l’écoute de cet album, qui pour ma part m’a fait découvrir ce groupe. Le tout se laisse écouter sans aucun problème, et j’irai même jusqu'à dire avec plaisir. Une bonne surprise.
 
Critique :
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 4835 fois