Chronique

NYSEIOS - LUEUR D'UNE LUNE MORTE / Auto production 2004

Attention c’est lourd très lourd, c’est français et oui nous aussi on sait faire de la musique.

Bon on commence par un morceau de bravoure déjà le titre « Et au Fin Fond du Gouffre Repose Mon Sang » 10.44 minutes on est plus proche d’une durée de morceau de Dream Theater que d’un morceau de black…. On est dans un style assez proche d’un soumoning guitare assez sombre voire bien saturée pas trop lourde une batterie assez nerveuse. On enchaîne après ces dix minutes par « Lueur d’une Lune Morte » attention le titre de la démo bah c’est reparti pour 7.52 minutes de douleur on sent que le but de cette démo n’est pas de nous faire chanter le fabuleux destin d’un pingouin sur la banquise les guitares ont toujours cet esprit malsain on est pas très loin déjà nous aussi de la voire ‘la lueur de la lune morte’ quand après tout ça on repart pour 8.28 minutes avec « L’œil du Pourvoir » toujours bien sur chanté en français l’esprit reste le même : sombre très sombre on sent la haine transpirer de cette démo, et pour finir le coup de grasse « L’immanence de Dégénérescence » ( si quelqu’un comprend le titre qu’il me le dise je suis perdu là !!!!) 11 minutes et des poussières toujours dans le même esprit mais cette fois l’intro est un peu plus épique l’esprit reste le même pourquoi changer une équipe qui gagne. La démo à proprement parlé a un son correct et surtout la pochette est vraiment bien.
 
Critique :
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 5071 fois