Chronique

JORN - THE GATHERING / Frontiers records 2007

Voici le premier best of du norvégien à la voix d’or. Celui-ci se veut regroupant sa carrière hors Masterplan avec ses différents projets (et il y en a).
 
On commence par « Something real » de ‘Out to the every nation’ 3ème album solo du maître, un bien bon titre de hard mélodique classieux et remuant. Un petit « Gonna find the sun » de The Snakes (Tribute band de Whitesnake) qui dépote sévère et te fait taper du pied comme un dingue.
« Bridge will burn » du Worldchanger prend le relais, avec un mid tempo mélodique et prenant, puis « Young forever » (Out to the every nation) remet du bon gros rythme dans ta gueule !
Inspiration plus sombre avec « Tungur Knivur » (Worldchanger). Un mid tempo sur lequel l’ombre de Black Sabbath ne cesse de persister. « One day we will put out the sun » (Out to the every nation) reprend des aspects plus balançant sans forcément oublier un côté sombre qui laisse sa place à un refrain plus cool.
On retrouve le « Sunset Station » du Worldchanger qui remet un peu de bon groove dans tout ça, puis le magnifique « Hourglass » de Millenium, merveilleux morceau de hard FM au refrain subtil : un must !!
Premier extrait de ‘Starfire’ son premier album avec « Gate of tears » qui pulse grave, même très grave. A noter que celui-ci est remit au goût du jour. Quel panard !! La sublime power ballade « House of card » (Worldchanger) remet du calme et un peu de mélancolie. Une de mes préférée de toute sa carrière.
Extrait du projet avec Russel Allen de Symphony X pour « My own way » (The battle). Titre chanté que par Jorn, qui propose un excellent heavy mélodique superbement composé par le grand Magnus Karlson et merveilleusement interprété par Mr Lande. « Worldchanger » (Worldchanger) montre un côté plus progressif de la musique solo de Jorn, et « Abyss of evil » (Starfire) reprend une sacrée dose de puissance.
Un petit extrait de l’énorme Ark avec « Where the winds blow » (Album éponyme) là aussi réenregistré, qui fait un peu extraterrestre mais reste du très bon. Petite chanson d’amour avec la rock « Christine » (Worldchanger) qui me rappelle de bien bons souvenirs.
On finit par « Big » le bonus japonais de ‘Out to the every nation’ qui balance bien. Une manière de conclure un best of original, entre nouveauté et clin d’œil.
 
Conclusion : voilà malgré tout un bien bon Best of même si c’est vrai qu’à la vue de la monstrueuse carrière de Mr Lande il en manquent à l’appel. Un bon moyen pour découvrir cet immense artiste !
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe : site officiel de Jorn
Vues : 4867 fois