Chronique

MAGO DE OZ - RAREZAS / Locomotive Records 2006

A la vue de ce double cd, ma question est la suivante : A quand un nouvel album studio de Mago de Oz ? Je résume : début 2006, le groupe hispanique nous propose un double cd / dvd live « Madrid las ventas ». Maintenant, nous avons droit à un double cd composé de titres rares … et les inédits ? Alors, c’est parti pour faire le tour de l’Espagne.
 
CD1
On attaque avec « Resacosix en Hispania » extrait de « Finisterra ». Un morceau très bizarre, plein de breaks, de passages festifs et narrés… pourquoi pas !
Les deux morceaux suivants sont extraits des sessions d’enregistrement de « Finisterra » aussi. Ils se nomment « Pijo, comeme la polla » & « Pachamama ». Honnêtement, je comprends que ces deux morceaux ne figurent pas dans cet album (énorme il faut le dire) car ils dénotent totalement : c’est du heavy punk folk ; et un mid tempo instrumental. C’est plus que surprenant de la part du groupe d’ailleurs de faire des chansons avec cette structure.
Un morceau déjà plus connu : « Pensando en ti ». C’est en effet la reprise du groupe Kansas et de leur chanson « Dust in the wind ». Un magnifique morceau bien croustillant par tout temps : on reconnaît bien le talent du groupe.
Morceau qui n’a rien à voir avec Mago De Oz, enfin presque puisqu’il est extrait de l’album solo de José Andréa (chant) sorti en 2004. Le titre se nomme « Donde el corazon te lleve ». Un morceau très doux et très mélodique proche des pièces d’opéra. Bien bon en tout cas !
Une nouvelle reprise pour un hommage à Apalo Seke datant de 2005 avec le titre « Gracias a la sociedad ». Je ne pourrais pas vous dire ce que vaut cette reprise car je ne connais pas l’originale. Mais le morceau ne m’emballe pas des plus.
Nouveau titre connu et festif qui fait bouger : « Quijote y Sancho ». Un morceau décalé, festif et entraînant.
Maintenant ce sont deux titres extrait du single « Feliz Navidad Cabrones » qui nous sont proposés : deux morceaux revus en acoustique pour notre plus grande joie. Il faut dire que ces deux titres ne sont pas moins que « Mari Tormes » et la monstrueuse « Molinos del viento ».
On finit ce premier cd avec la chanson « El turno de la rosa » qui vous l’aurez compris est un dérivé (sintonia) de la ballade « La rosa de los vientos ».
 
CD2
La première chanson de cette seconde rondelle est la version raccourcie (Radio edit) du hit « El que quiera entender que entienda ». Autant dire que le morceau est bon mais il manque la magie de la version album.
S’en suit une reprise de Rainbow et de la chanson « Man on the silver mountain ».  Un titre bien choisi, qui prend une nouvelle dimension avec le chant de Doro Pesch.
On reste dans les reprises et ce sont « Strange World » de Iron Maiden, et « Whole lotta love » de Led Zeppelin qui sont jouées. Bien mais sans plus.
Une petite version métal pour la chanson « Ancha es Castilla » histoire de varier un peu le plaisirs sur ce titre qui à la base est plus calme.
Une nouvelle reprise, cette fois ci de Baron Joro avec le titre « Concierto para ellos ». La comparaison : impossible car je n’ai pas réussi à mettre la main sur la version originale. Un morceau très mélodique (Mago de Oz oblige) qui après un passage calme nous met une bonne claque avec une bonne dose d’adrénaline et de riffs. Pas mal du tout!
Finies les reprises, place au direct avec la chanson « Molinos de viento » extraite du festival Rock Machina en 1999. Le son est dans l’ensemble assez sale. Je veux dire par là qu’il fait plus bootleg qu’autre chose.
« Finisterra » quand à elle provient du concert de la Riviera en 2001. Une bonne ambiance avec le public chanteur et fan du groupe ; mais toujours ce son bootleg… dommage car le morceau est monstrueux.
Les deux morceaux suivant sont extraits du concert 2004 à Mexico. Il s’agit des chansons « El cantar de la luna oscura » & « Pensando en ti ». Les deux morceaux sont une nouvelle fois énormes et envoutants. Un très bon choix. Cette fois ci le son est mieux que celui des deux précédents titre ce qui nous permet d’apprécier encore plus ces deux merveilles.
 Conclusion : un double cd réservé aux fans car pour les autres, ils ne pourront pas vraiment comprendre cette compilation qui est pas mal mais qui n’a quand même rien d’exceptionnelle. Enfin, pour nous français si car tous ces morceaux sont extraits de singles sortis uniquement en Espagne ou dans les pays hispaniques.
 
Critique : Lionel
Note : 7/10
Site du groupe : Site officiel de Mago de Oz
Vues : 4860 fois