Chronique

MOB RULES - AMONG THE GODS / SPV STEAMHAMMER 2004

Ce groupe allemand sort là sont 4eme opus après le très bon « hollowed be thy name » qui m’a marqué.
Evoluant dans un heavy mélodique de grande classe Mob Rules nous invite à un nouveau voyage, avec ce « among the gods ».
Suivez le guide.
Une intro avec des choeurs Georgiens pour « black rain » un titre mid tempo bien puissant au superbe refrain du pur Mob Rules. A noter la présence de Mr Roland Grapow pour le solo. Ça démarre fort pour nos ‘jeunes loups’.
« hydrophobia » tient un rythme plus speed plus dans l’ancien esprit du groupe, une nouvelle fois Mob Rules varie sa musique avec toujours ce petit plus allemand
Une belle intro au synthé pour un bon titre bien bougeant une bonne cure limite heavy rock 80 avec ce « invitation time ».
« the mirror dancer » me rappelle un peu Shaman avec sa flûte de pan et le voix de Klaus qui fait pensé par moment à André Matos avec encore un joli refrain à mettre à leur actif. Un voyage bien intéressant dans ce monde mélodique propre et bien travaillé.
Attention gros morceau avec une nouvelle fois la présence du maître Roland Grapow pour un pur bijou « among the gods ». Intro lourde suivie d’un piano puis le chant rentre en jeu, et c’est parti pour une chanson heavy et son refrain limite oriental avec ses chœurs puissants.
Quel pied !!
« new world symphony » qui au départ ne devait pas figurer sur l’album a bien fait d’y être.Cette ballade piano voix et orchestration est forte jolie la voix de Klaus est bien belle portant bien l’émotion du morceau, malheureusement c’est trop court.
Et on repart pour du bon heavy avec « ship of fools » avec ce petit esprit métal 80 qui en sort ce qui rend l’ensemble bien cool.
« seven seas » un mid tempo et son refrain grandiose qui repose sur une belle mélodie un gros morceau.
On accélère le tempo le temps d’un « meet you in heaven » sympatoche agréable à écouter et toujours un refrain bien mélodique appuyé par des chœurs variés et efficaces.
Pour finir welcome to « arabia » je sentais qu’un jour on l’aurais cet oriental et bien je ne suis pas déçu quelle belle chanson que dis je quelle ‘subliminalité’ tout y est magique un chef d’œuvre surement l’une des meilleures orientales que je connaisse.Un point final en forme de pièce maitresse (écouté le refrain et vous serez d’accord avec moi).
Conclusion : un bien bon album pour ce combo fort intéressant qui je l’espère ira loin.
Une belle performance même si mon cœur penche plus vers « hollowed be thy name » une belle leçon de mélodies, d’arrangements, de bons musiciens une bonne musique point.
Découvrez les dès maintenant !
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe : site officiel de Mob Rules
Vues : 4862 fois