Chronique

MOTHERNIGHT - Mothernight / Locomotive Records 2007

Ce groupe Polonais se trouve à un « carrefour » musical aussi louable que dangereux ; la diversité de leurs influences et de styles sera tantôt leur qualité, tantôt leur défaut, selon les goûts…Il combine en effet rock, metal, indus, neo, dans une ambiance quasi gothique… Tout ce joyeux bazar est appuyé par un chanteuse talentueuse , nommée Freya. Voici leur premier album.

Les choses commencent de la plus sérieuse des manières ; un riff aussi lourd qu’entêtant ; My pain, tranchant de manière très franche avec la voix bluesy de la chanteuse, un bon titre rentre dedans.Avec someone to freedom, nous restons dans cette ambiance lourde, mais pas malsaine, une partie clavier prenante enrobant ce morceau. Petite intro acoustique pour Another chance, et une bonne occasion d’assister à un petit échange guitare saturée/ chant féminin, sans s’énerver de trop. Un bon petit titre pêchu, mais pas méchant. Sons tordus pour Illumination bon titre avec un refrain envolé et une partie rythmique efficace derrière. Jusqu’à maintenant, le côté Neo ne ressort pas trop et ça ma va comme ça…Juste du metal, prenant appui sur cette voix et tirant vers le hard, mais toujours lourd. Intro à la basse pour Shadowsblack, et là en revanche, je pense à Evanescence, sans aucune critique personnelle, mais tout de même. Resurrect me, aux accents orientaux, passe bien, une sympathique petite musique d’ambiance. Ambiance electro-metal pour Waiting to die, qui ne me touche pas vraiment. On revient à du rock qui balance avec Don’t wanna listen, ça remet les choses en place. Bon riff très eighties pour Infect your soul, lorsque le groupe pioche dans ce genre, ça me plaît franchement. Hunger, somme toute conventionnel, se laisse écouter. The dawn, ballade instrumentale, serait censée clôturer l’album, mais en attendant un peu, il y a une ghost-track (comme le titre de Charles Manson sur le « Spaghetti Incident » des Guns N’ Roses), il s’agit de Hello, avec une très belle partie piano sur les couplets avant un refrain (un brin) plus énervé. Une excellente ballade.

Conclusion : Un bon moment passé à écouter ce disque, qui ne révolutionne rien, mais ses divers styles offrent une certaine personnalité, et autant on n’accrochera pas à un titre, autant on pourra apprécier le suivant. Un disque qui mérite au moins d’être écouté.
 
Critique :
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 4857 fois