Chronique

BLOODBOUND - BOOK OF THE DEAD / Aor Heaven 2007

À peine moins d’un an et demi après la sensation ‘Nosferatu’, les sympathiques Suédois reviennent avec un deuxième album ainsi qu’un deuxième chanteur en la personne de Michael Bormman (Jaded Heart) qui remplace l’excellEnt Urban Breed (Tad Morose). Allons voir si la suite vaut le coup ?

On commence par « Sign of the devil » un bon titre remuant qui balance pas mal. Le couplet plus calme laisse place à la voix particulière de Michael, qui ici rend assez bien. Musicalement le groupe pratique toujours son heavy metal des plus efficace, qui ne déstabilisera personne. Le refrain même s’il est bon ne vaut pas les anciens.
« The tempter » continue toujours dans cette même voie. J’avoue que ce heavy aussi peu original qui soit est très accrocheur par contre je trouve la voix moins enrichissante.
La title track avance comme si on s’approchait d’un combat, puis un bon riff débarque et toute l’armada déboule. « Book of the dead » est très 80’s tout en se rapprochant d’Hammerfall. Le refrain énorme est entre Lordi et Accept et vous rentre dans la tête comme c’est pas permis.
Autre bien bon titre décapant « Bless the unholy » qui arrache tout sur son passage. Un bon gros speed gorgé de chœurs où la voix de Michael s’en tire avec les honneurs.
« Lord of battle » elle aussi sonne très Hammerfall, puis lâche toute son énergie dans un des titres les plus conventionnel qui soit.
Un peu de métal galopant avec « Flames of purgatory » qui sent bon le vieux Maiden, mais là où le premier album donnait des sensations sympas, là la musique semble trop téléphonée, et « Into eternity » confirme le ressenti. Certes la musique de Bloodbound reste agréable à écouter mais l’accroche est moins présente.
Moment calme avec « Black heart » l’unique ballade de l’album qui passe relativement bien, même si là aussi rien de novateur à l’horizon. Le speed reprend sa place avec « Black shadow » qui n’apporte pas plus que ce qu’on a déjà entendu. « Torn to stone » nous donne droit à une sacrée intro puis s’envole dans un speed rageur mais dénué d’intérêt vital. Un titre de plus qui malgré tout se laisse accrocher par un refrain cliché mais toujours aussi efficace.
On termine ce deuxième essai avec « Seven angel » qui débute sur une basse calme à la Maiden puis un riff tranchant très 80’s et enfin une voix habitée qui donne droit à un final épique qui rappelle immédiatement la vierge de fer. Un final qui comme le reste sonne bien mais reste trop entendu.

Conclusion : Bloodbound continue sur sa voie avec un nouveau frontman qui malheureusement fait perdre de l’intérêt au groupe (avis tout à fait personnel que j’assume), même si Michael fait un bien bon travail. Après l’avalanche d’hymnes du premier là on a surtout affaire à de bons titres de heavy métal entre ancien et moderne.
 
Critique : Guillaume
Note : 7/10
Site du groupe :
Vues : 5003 fois