Chronique

MANOWAR - GOD OF WAR LIVE / Magic circle 2007

Les kings of métal ne veulent décidément rien lâcher. 4 mois après un dernier album plutôt aventureux, les voilà de retour pour un exercice qu’ils maîtrisent parfaitement : le live.

Pour ne pas changer c’est « Manowar » qui ouvre la bal, le son est puissant et rend justice à la furie des 4 Warriors. Eric Admas toujours aussi couillu nous délivre une leçon de métal avec brio ! A la suite le lourd « Call to arms » alourdi le show ; seul reproche le chant d’Eric qui se la joue à ‘l’économie’ en ne poussant tout le temps pas son chant : bien dommage !
Maintenant place à du lourd et surtout du très ancien « Gloves of metal » plus joué depuis un bon moment (1980 ?), qui retenti pour le plus grand plaisir des Brothers of métal présents.

Et ce n’est pas tout car « Each dawn i die » remet le couvert : quel bonheur de réécouter ces anciens titres ! Un petit « Holy war » alourdi, comme sortit des enfers, qui fait toujours aussi effet et puis là c’est l’extase : une suite d’Hymne à l’ancienne « Mountains » toujours aussi magique et envoûtant, « The oath » tonitruant est un véritable appel aux dieux de la guerre, « Secret of steel » lourd et prenant vous met à genoux de part son intensité et « Son of william’s tale » qui démontre le talent de Mr Joey DeMaio à la basse.
Place aux titres plus ressents avec l’énorme et rythmé « The Gods made heavy metal » : elle aussi jouée de manière plus heavy qui sonne d’enfer et quel refrain !! Premier extrait du dernier opus, la très controversée « Die for metal » fait l’effet attendue en live en signant un hymne à reprendre en cœur à la gloire du métal !
Le légendaire « King of metal » surgit et c’est tout un public quisce lève d’un seul homme pour rependre les paroles évocatrices : ‘The other band plays Manowar Kill’ !! La pachydermique « Warriors of the world united » vous prend à la gorge et son break permet au public de se faire entendre.
Le premier cd termine par un « Black wind fire and steel » qui dépote toujours aussi fort malgré ses 22 ans : quelle furie de bon True Metal !! Voilà ce qu’on appelle du très grand et fort Manowar !!

Le deuxième cd permet au groupe, qui a choisit de ne pas faire les choses à moitiés (chose que l’on constate à chaque show), pour son dernier album de nous faire pas moins de 7 titres enchaînés !!
« The blood of odin » entame donc cette suite, une narration qui comme sur album ne sert à rien et fait méchamment attendre la suite qui est « The sons of Odin » ; qui comme prévu est, sur scène, monstrueuse, puissante, virile, guerrière, bref du pur Manowar ! « Glory Majesty Unity » ramollie l’ambiance, avec encore une narration certes guerrière mais inutile.
« Gods of war » remet le métal à sa place avec tous ces chœurs qui donnent le frisson. Un nouveau mid tempo puissant et guerrier mais un poil moins prenant malgré les interventions superbes d’Eric Adams. « Army of the dead » poursuit son ambiance voix + chœurs à cappella et nous laisse patienter jusqu'à « Odin » qui met de la mélancolie dans ce concert. Un titre prenant, chargé d ‘émotion qui ne laissera pas un guerrier indifférent !
Pour terminer « Hymn of the immortal warrior » rassemble une dernière fois les fans dans un hymne funèbre splendide à la grandeurs des 4 kings of métal !

Conclusion : voilà un live qui dans un certain sens rassurera les fans du groupe sur sa fougue, mais malheureusement n’est pas d’une unité exceptionnelle. Un premier cd extraordinaire qui comblera n’importe quels fans et un deuxième cd qui comme l’album divisera ceux ci.
Encore une fois le groupe nous sort du très beau matériel dans un digipack somptueux avec de très belles photos !
 
Critique : Guillaume
Note : 8/10
Site du groupe :
Vues : 4912 fois