Chronique

TERRY ILOUS - HERE AND GONE / Fyco Records 2007

Terry Ilous vous neconnaissez pas ! Mais si ce chanteur Français expatrié aux Usa pour faire de la musique et qui a fondé XYZ. Ca y est vous remettez ? Et bien le voilà aujourd’hui avec un album fait de raretés durant toute sa carrière. A noter un panel d’invités plus ou moins connus.

On entame cet album sur un « Walk on water » intéressant avec JK Northrup à la guitare (il est quasiment sur tous les titres). Du bon hard rock moderne bien sympathique. « Ticket to hell » poursuit avec encore un bon mid tempo comme XYZ en faisait. La voix de Terry est de suite reconnaissable. Un bien bon titre rythmé que voilà.
Première ballade avec « The road » majoritairement en Piano, elle nous berce dans des douceurs exquises. Terry réalise un bien bon travail au chant. Attention arrivage de très grands noms pour « Here and gone » puisque Carmine Appice (Cactus / Ozzy Osbourne / Blue Murder…) et Tony Franklin (The Firm / Blue Murder / Planet X…) le rejoigne pour un gros mid tempo lourd et moderne. Que dire de plus que bien bonnard !!
« Waiting for a girl like you » débute la partie acoustique avec un titre sympa au très joli refrain admirablement porté par l’organe de Terry. Matt Bisonette (Joe Satriani) arrive derrière les fûts sur un « Got to believe » qui passe bien. Un titre rythmé en acoustique, qui se laisse écouter. Un moment agréable sans prétention.
Ambiance très blues pour « Face down in the gutter ». Greg Douglass s'éclate à la Slide guitare donnant beaucoup de chaleur à un titre qui donne des envies d’évasions. Pour « Save me » feu Randy Castillo (Ozzy Osbourne / Motley Crue) et Jeff Pilson (Dokken / Dio) débarque pour un hard rock décapant. Un bien bon moment bien prenant.
Encore une chanson acoustique avec « Inside out » qui n’apporte pas grand chose. En plus on pense à beaucoup trop de groupes, un manque flagrant de personnalité. « American woman » est bien la reprise de Lenny Kravitz en version blues country. Franchement je préfère cette version : elle est terrible !!
« Out in the cold » se veut plus métal et tu m’étonnes puisque Jack Frost (Metalium / Seven Witches) est présent à la guitare avec Mike Lepond (Symphony X) à la basse. Un bien bon mid tempo plutôt couillu qui se laisse écouter avec le sourire. « Soul to soul » est une ballade fine, qui voit James Kottak (MSG / Scorpions) tenir les baguettes pour une chanson bien sans plus.
« Unconditional » fait encore la part belle à l’acoustique mais là rien de franchement super réjouissant à se mettre sous la dent. Ne vous y trompez pas la musique est bonne mais chaque titre séparément, car là dans un album ça fait un peu trop. Encore une ballade acoustique pour « The day i spoke to dog » est super jolie est assez mélancolique mais là je décroche trop, désolé.
« Maggie » est un titre de XYZ prit ici en live et donne du rythme et enfin de quoi taper du pied. Un bien bon titre qui montre les qualités de ce groupe franco-américain. Alors si l’acoustqiue vous manquait, rassurez vous en revoilà. « Cant’ get over you » se veut une énième fois comme les autres titres déjà écoutés, sympa mais sans grand plus non plus.
Et pour continuer « Make me blind » ne changera pas de registre. Une de plus !!
Pour enfin finir (oui vous avez bien compté il y a 18 titres !!) une petite reprise avec « Silent Night » en version gospel très jolie qui file le frisson. Terry y est vraiment surprenant ! Une très bonne façon de conclure.

Conclusion : un album à réserver aux fans du monsieur, car beaucoup trop décousue pour être pris pour un album. Reste de bons passages qui devraient ravir les fans les plus hardus de Mr Ilous en attendant et pourquoi pas un nouvel album de XYZ !
 
Critique : Guillaume
Note : 6.5/10
Site du groupe : site officiel de Terry Ilous
Vues : 5429 fois