Chronique

GAMMA RAY - LAND OF THE FREE II / Spv Records 2007

Par quoi commencer? Premier point, Gamma Ray sort de pas mal de galères dues à la cession d’activités de leur label d’origine ‘Noise Records’. A cause de ça, leur dvd filmé à Montreal pour leur ‘Majestic tour’ a été bien retardé. Ensuite, une tournée monstrueuse s’annonce avec Helloween et Axxis. Quoi de mieux que de signer chez SPV, label qui commence à avoir un sérieux catalogue niveau metal. Entre temps, nos teutons nous ont annoncé le titre du nouvel opus : Land of the free part.2. C’est la mode en ce moment de faire des suites aux albums qui ont cartonnés. Est-ce que celui-ci sera aussi bon ?

On attaque tout simplement avec le morceau paru dans les magazines en France, à savoir « Into the storm ». Une intro avec un bruit de fond et des riffs passants avant que ces derniers ne prennent le devant et viennent pénétrer nos oreilles. La bande à Kai (Hansen) a toujours la patate et nous le prouve bien avec ce morceau bien heavy et accrocheur. La présentation se fait plus douce pour « From the ashes », mais attention cela ne durera pas car Dan se libère à la batterie. Henjo ne se fait point prier et se glisse juste derrière pour appuyer une voix bien chaude qu’est celle de Kai. Un bon speed qui envoi des pieds.
Batterie guerrière pour l’interlude « Rising again ». Certes c’est banal mais c’est bien bon surtout quand la déferlante arrive juste après. En effet on enchaîne immédiatement sur « To mother earth » qui met une bonne claque version speed teuton comme Gamma Ray sait nous le faire. On se prendrait pour un kangourou à sauter de tous les côtés sur ce morceau.

Guitare lointaine avec l’explosion des musiciens sur « Rain ». Une pluie de riffs tombe et sans hésitation on se trémousse sur la musique. Il ne faudra pas oublier le couplet au chant qui est super et qui une fois rentrer ne te quitte plus. Un bien bon titre agressif. On continue dans la lignée avec « Leaving hell » qui reste direct et efficace. Kai change un peu la tonalité de sa voix histoire d’explorer de nouveaux aspects avant de revenir dans son registre aigu, qui fait son charme.
« Empress » est un morceau très inspiré Freedom Call à mon goût. Dan Zimmermann ne doit pas être loin… Un mid tempo guerrier et entrainant, un peu comme sur le dernier album du combo Freedom Call ‘Dimensions’. Je ne le regrette pas du tout, ce titre est une bombe !

Changement d’ambiance avec un retour au bon speed teuton avec « When the world ». On sent que le groupe en veut et désir montrer sa hargne dans les compos. Le refrain une nouvelle fois fait mouche. Un morceau qui sur scène risque de bien péter. On calme le jeu après tout cet entrain. Un petit mid tempo bien agressif et rentre dedans pour ce « Opportunity » qui mélange et alterne passages en acoustique et autres plus énervés. « Real world » est un morceau 100% Gamma Ray. On reconnaît la patte et le style du combo, donc pas de grosse surprise mais qu’est-ce que c’est bon !

Ca envoie dur à la batterie puis à la guitare pour lancer ce « Hear me calling ». On dirait un duel de musiciens qui se battent pour la victoire. Vous avez compris, quand les quatre s’y mettent, ils n’y vont pas par quatre chemins (c’est le cas de le dire). Ils y vont à l’unisson.
Pour conclure cet album, nos voisins germaniques nous proposent un dessert de presque douze minutes, qui est nommé « Insurrection ». Une intro calme et très mélodique avant une montée toujours bien mélodique. S’en suit un tempo plus heavy qui évoluera par la suite vers un speed avec un solo guitare énorme, voire même monstrueux. Un vrai bonheur pour ce dernier morceau.

Conclusion : Gamma Ray nous propose là un bon album, certes différent du Land Of The Free part.1. Un album sans grandes surprises, mais qui pulse bien. Les musiciens sont bien au rendez vous, et la production aussi. Les fans du groupe et les autres ne seront pas déçus. Maintenant seul le nom de l’album chagrine un peu…
 
Critique : Lionel
Note : 8/10
Site du groupe : Site officiel de Gamma Ray
Vues : 4841 fois