Chronique

BLACKMORE'S NIGHT - PARIS MOON / Spv Records 2007

Cela faisait dix ans que le couple Blackmore n’était pas venu jouer dans la capitale, et en France tout simplement. Aussi avec la sortie de leur nouvel album « The village lanterne » qui a été fort remarqué de part sa qualité, le couple s’est lancé dans une folle tournée avec une halte en France (Paris – L’Olympia), et au passage ils en ont profité pour faire un cd et dvd live : « Paris Moon ».

Le CD :

Et bien que dire de cette rondelle si ce n’est qu’elle est surprenante. Pourquoi surprenante ? Tout d’abord parce que la set-liste est écourtée de moitié ! Au lieu de 20 morceaux pour le concert, nous en avons 9. Ca c’est de la coupe. Même en soldes ils font mieux. Le père Ritchie a encore fait des siennes.

Pour en revenir plus précisément sur le contenu du cd et sur sa qualité, nous ne pouvons que constater le fait que la qualité de l’enregistrement est monstrueuse. Tous les instruments se démarquent parfaitement de l’ensemble musical.
Quoi qu’il en soit, l’album passe aisément lors de son écoute, les coupures ayant été réalisées avec grandes précision et bonne jujote. Bien qu’à mon avis ils aient supprimés des morceaux comme « Streets of London », « St Theresa », « Soldier of fortune » ou encore « The village lanterne ».

La set-liste:
01) Past time with good company / Rainbow blues
02) Play minstrel play
03) World of stone
04) Under a violet moon
05) Minstrel hall
06) Home again
07) Ariel
08) The clock ticks on
09) Fires at midnight


Histoire de compléter ce manque de titres sur le cd, on a droit a deux morceaux en bonus (qui personnellement ne servent à rien): « The village lanterne » en version studio, et « All because of you » en version edit pour la radio.

Le DVD :

Rien que la set-liste du dvd est déjà plus alléchante que celle du cd. Vous allez comprendre, car là au moins nous avons droit au concert complet.

01) Introduction
02) Past times with good company
03) Rainbow blues
04) Play minstrel play
05) World of stone
06) Under a violet moon
07) Soldier of fortune
08) Bach haus
09) Diamonds and rust
10) Minstrel hall
11) Home again
12) Streets of london
13) Renaissance faire
14) Keyboard solo
15) Ariel
16) Loreley
17) The clock ticks on
18) Fires at midnight
19) St Theresa
20) The village lanterne


J’anticipe une de vos questions et répond immédiatement : qu’y a-t-il dans l’introduction ? Et bien l’équipe de Ritchie a filmé l’attente des fans de l’Olympia, les rues de Paris et ses scooters (oui oui !) avant de rentrer dans les couloirs de la salle pour entendre raisonner l’intro du concert « Past times with good company ».
Là on peut constater que le décors est simple mais efficace : des caisses en bois un peu partout sur scène, un décor de fond représentant le fameux village du dernier album, une belle et grosse lanterne suspendue au dessus de la scène et bien évidemment des musiciens habillés en tenue d’époque. La belle Candice se fait remarquer avec son sourire et sa tenue si proche du corps et si colorée. Bref, tout est la pour plaire, mise à part Ritchie qui tire la gueule tout le temps.

Niveau morceaux choisis pour le concert, rien à dire, tout passe à merveille et se glisse parfaitement dans nos oreilles pour nous entraîner dans un passé musical presque oublié, remis au goût du jour par le couple Blackmore’s Night.
Pour le côté visuel, c’est super aussi, le back drop avec le village au fond de la scène se voit illuminé différemment selon les chansons. Cela passera par des couchés de soleil, en passant par des feux d’artifices splendides, ou encore avec le village en flammes, ou ce dernier en plein jour. Les effets sont de bonne qualité.

On notera aussi le fait que Candice n’hésite pas à se moquer (gentiment) de son mari qui ne sourit pas une fois du concert, et qui fait son concert, ou qui modifie la set-liste à son gré. Un caractère spécial qu’il a ! A un moment aussi (sur « Home Again ») Candice le dit bien au public de profiter d’une mini chorégraphie car ça sera la seule du concert ; le reste du temps les musiciens sont statiques.

Mais dans tout ça il y a quand même deux défauts à ce concert. Le premier c’est le jeu de lumières : il est carrément nul ! Il y a du moment où tout est bleu et on distingue mal les musiciens, c’est flou, et ne fait pas ressortir le décor. L’ingénieur en charge des lumières n’en était pas une justement. Il y a des moments où ce n’est pas agréable du tout.
Le second défaut vient du groupe en lui-même. En effet, entre chaque titre, Candice discute un peu avec le public mais aussi avec son mari. Des messes basses qui plombent un peu l’ambiance et qui font qu’au bout d’un moment on s’impatiente car le blabla c’est bien mais des morceaux qui s’enchaînent c’est mieux.

Conclusion : un joli coffret qui ravira les fans du groupe. Un bon concert dans son ensemble avec des morceaux bien choisis (sauf cette braderie du cd). Une performance reflétant bien les capacités des musiciens du groupe (énorme !), mais des temps morts et un jeu de lumière agaçants. Quand au cd, il passe bien mais quelques titres en plus auraient été mieux que ces deux titres bonus qui ne servent à rien !
 
Critique : Lionel
Note : 7/10
Vues : 4156 fois