Chronique

SIGIS - LE GRAND RETOUR DE NIBIRU / Templar Productions 2008

Les années 80 !!! Quelle belle époque mes amis ! Les cheveux permanentés, les jeans serrés avec, en guise de ceinture, LA cartouchière, les peaux de bêtes, tout ça… mais cela existe encore ? !!!!! SIGIS serait le dernier village gaulois représentant le Heavy français à l'instar de groupe comme WARNING, TRUST ou autre METAL URBAIN… et la réponse est bien OUI !!!!

Mais c'était quand déjà ? ….. Et oui déjà plus de 25ans. Mais que s'est-il passé dans le métal en 25 ans, le punk, le thrash, le nu métal, la fusion, l'indus, le grunge, le black, le death, le gothic, le néo-classic et j'en passe. Alors je vous pose la question : "Comment peut-on rester hermétique à toutes ces influences ????" Apparemment SIGIS a trouvé la réponse et se démène, tant bien que mal à nous jouer sa musique qu'il défend corps et âmes, sans prendre soin des critiques (comme la mienne), qui pourraient les faire se démotiver. Mais que nénies !! On sent que SIGIS joue avec ses tripes !!! Certes une production qui laisse un peu à désirer, et un niveau musical qui tranche un peu avec la surenchère de technicité actuelle, mais SIGIS est, je pense, un groupe sincère et qui joue pour se faire plaisir et pour faire plaisir à son par terre de fans de Heavy !! ( Et oui il doit en rester quelques un cachés dans les forets de Brocéliande…).

Le gros point positif de SIGIS, pour moi, réside dans le fait d'écrire les paroles en français, et ça c'est bien !!! Même si l'on sent le chanteur pas très a l'aise à débiter ces textes. Poser un texte sur une musique comme celle de SIGIS revient à traverser une falaise sur en câble en métal, et l'on a vite fait de tomber dans la parodie (cf. "Poésie" des Inconnus…). Ensuite le thème choisi est assez sympa pour les amateurs de science fiction ("V") avec cette fameuse planète NIBIRU autrement appelée "la Planète X".

Niveau musical, le tout sonne encore très amateur, le son des guitares n'est pas assez tranchant pour ce style là et souvent quand la batterie rentre (quant le break est fini quoi !!), on se retrouve un peu avec le bec dans l'eau. Et puis le chant, mesdames et messieurs, je pense pouvoir "imaginer" que ce Matthieu Bozonnet a une très belle voix, un très joli timbre mais pourquoi se contenter de la forcer.

Sérieusement, je suis sur qu'il y a quelque chose à faire avec ces sympathiques messieurs, courageux de vouloir promouvoir, envers et contre tout, un style plus DU TOUT à la mode. Gageons que ces metalleux d'une autre époque passe une bonne tournée et rencontre un accueil des plus encourageants. Oui les gars, il faudra persévérer, encore plus qu'à l'époque, mais s'il vous plait, tâcher de rester le plus intègre possible par respect pour vos fans, publique des meilleurs qui soit actuellement !!

SIGIS on adhère ou on adhère pas, on aime ou on aime pas, on headbange ou on se casse boire une bière au bar. Amateurs du Heavy des années 80 à la sauce française, ruez-vous dessus, sinon les autres passez votre chemin.

Le dernier des hommes / Annihilé / Oublié (les 33 étoiles de la damnation) / Pas de sacrifice / Les corsaires bleus / Vitesse maîtresse / Le crime paie (les véritables créateurs de l'aliénation) / Combattre, vaincre, régner / L'art divinatoire du Heavy Métal / Le grand retour de Niribu
 
Critique :
Note : 5/10
Site du groupe : Site officiel de Sigis
Vues : 4921 fois