Chronique

MICHAEL VESCERA - A SIGN OF THINGS TO COME / Metal Heaven 2008

Mr Vescera est de retour pour un album solitaire. Connu pour avoir participé à différents projets plus ou moins connus (Yngwie Malmsteen, Loudness, Roland Grapow, Reign Of Terror, Dr Sin, MVP…) notre homme a toujours aimé se faire plaisir sans se soucier du reste. En voici une nouvelle preuve.

Dès le début du speed « Between heaven & hell » on sait que le néoclassique sera notre fil rouge. Michael est d’emblée impressionnant, véloce comme au plus beau jour. Une démonstration intense et largement jouissive. La fine équipe qui l’accompagne est loin d’être manchote (Composée de membres de House Of Lords, Ark…) sans forcément être des clones du maître Suédois. On continue avec du plus heavy pour « A sign of things to come ». Loin du néoclassique que notre homme use et abuse, il nous propose un peu de changement qui fait du bien.
On poursuit dans une veine encore un peu plus heavy avec « Shine on ». Ce très bon mid tempo permet à Mr Vescera de faire ce qu’il veut avec sa voix passant du chant hurlé au FM avec aisance. Alors certes la musique semble ancrée dans la fin 80’s, début 90’s mais bon quand on connaît le bonhomme on sait de toute manière qu’on ira jamais plus loin. « Something to believe » se rapproche du métal mélodique entre prog, FM et Néoclassique. Toujours pas de réelles surprises mais le plaisir de réentendre cette quand même grande voix du métal. Un bien bon titre assez exotique avec un super solo de Jimi Bell (House Of Lords). On plonge dans le un peu plus Fm pour « Crossing the line ». Un très bon titre mélodique au refrain calibré. Furieusement 80’s et sincèrement bienfaisant.
Le speed refait surface pour un « Hand of fate » d’enfer. On semble être repartit en 94/95 l’époque où Michael Vescera était au service du Maître Malmsteen. Etant grand fan de l’album Seventh Sign, j’adhère à fond à cette nostalgie soudaine. Et quand la guitare part en solo on est pas loin des descentes de manches interstellaires d’Yngwie. Ah quel plaisir ! « I have seen the light », se veut plus dans l’esprit d’un Europe/ John Norum. Plus hard rock, il est un peu moins inspiré mais reste plus que convenable. C’est toujours avec le sourire aux lèvres qu’on s’écoute la très groovy « Make your move » qui te fait remuer de l’arrière train sans arrière pensée.
La ballade aura mit du temps à arriver mais la voilà. « When your crayin » n’apporte rien de plus. Un schéma classique, mais bien réussit. Conventionnelle mais agréable et c’est là le plus important. « Say the world » est un nouveau mid tempo aux effluves Fm prononcées. Rien d’extraordinaire, mais encore un bien bon titre qui se laisse écouter avec plaisir.
On termine avec « Thrill of it all » un court instrumental d’inspiration classique, sympa qui clôture jovialement cette belle surprise.

Conclusion : certes ce n’est pas une révolution, mais rien que le plaisir d’écouter Mr Vescera aussi en forme est déjà énorme. Un très bon album de bonne musique définitivement installée dans une certaine époque. Un album qui ravira les connaisseurs et devrait plaire aux auditeurs curieux de connaître cet artiste.
 
Critique : Guillaume
Note : 7.5/10
Site du groupe :
Vues : 4639 fois