Chronique

NIGHT RANGER - LIVE ROCKIN' SHIBUYA 2007 / Frontiers Records 2008

Pourtant le groupe s’annonce plus que connu (pas en France en tout cas… pour changer) aux Etats Unis et aussi en Asie. Une nouvelle formation ? Et bien non. Le groupe originaire de San Francisco a vu le jour au début des années 80 et a vendu a ce jour plus de 16 millions d’albums dans le monde… rien que ça !

Après quelques albums vendus, quelques hits, et quelques tournées aux côtés de groupes comme Loverboy, Cheap Trick, Poison, Sammy Hagar, Journey ou encore Kansas pour ne citer qu’eux (sacrée liste déjà…) ; Night Ranger est revenu en 2007 avec son album « Hole in the sun » chez Frontiers (avant chez Universal) et nous offrent maintenant un double cd live retraçant leur grande carrière. Et là je dirais plus même QUEL LIVE !

Je comprends pourquoi et comment le groupe en est arrivé à ce stade. Les titres s’enchaînent les uns derrière les autres sans soucis et nous surprennent (du moins pour moi) les uns que les autres. Prennez par exemple le titre « Goodbye ». Un début posé mais prenant, suivi d’une montée avec des mélodies d’enfer et un chant énorme (il y a plusieurs chanteurs.. 3 exactement). Dans un autre registre bien plus hard rock, vous pouvez sélectionner sans hésitation « Don’t tell me you love me » qui déchire sa mémé et qui va en faire chanter / bouger plus d’un c’est certain. Le solo guitare y est monstrueux, les riffs accroCheurs. Mais le truc le plus incroyable c’est qu’au bout de ces 20 chansons et de ces presque 2h de concert, les ‘vieux’ sont toujours à fond et tiennent la route à faire des envieux chez les plus jeunes. Une telle patate est de plus en plus rare sur scène. Un bel exemple d’expérience et d’envie.

A noter aussi que le final avec « (you can still) Rock in America » conlue divinement bien l’album et nous laisserai presque sur notre faim. Et ce publique chantant en chœur et avec cœur sur les refrains des chansons, et sur d’autres passages aussi.
La seule envie qu’il nous reste après l’écoute de toutes ces chansons c’est de relancer le cd, et d’aller sur internet chercher leurs albums studios pour en découvrir encore plus sur ce groupe et sur ses hits.
Je vous conseille des titres comme « Drama queen », « This boy needs to rock », « The secret of my success », « Don’t tell me you love me »… par exemple. Le choix étant bien difficile.
Un album pour les fans de Talisman et autres bons groupes de Hard Rock mélodique dynamique !

Track liste :

Cd1 : This boy needs to rock – highway star / Tell your vision / Sing me away / Touch of madness / Drama queen / Rumours in the air / Seven wishes / The secret of my success / There is life / Eddie’s coming out tonight

Cd2 : Sentimental street / forever all over again / Goodbye / Whatever happened / Four in the morning / When you close your eyes / Don’t tell me you love me / Sister christian / You’re gonna hear from me / (You can still) Rock in America
 
Critique : Lionel
Note : 9.5/10
Vues : 4836 fois