Interview

MAGICA (2005) - 6FINGERS

Tout d’abord, merci de réaliser cette interview.
Le plaisir est le mien.

MAGICA est un groupe tout jeune, créé en 2002. Tu les a rejoint durant l’été 2003 et tu participes déjà beaucoup à la composition des morceaux du groupe.
C’est vrai. Bogdan n’est pas du tout genre dictateur, il a précisé dès le début qu’il veut que je vienne avec mes idées et morceaux, pour une plus grande diversité.
Pourquoi te surnomme t’on 6Fingers ?
C’est un vieux surnom et cela a un rapport avec ma technique d’interprétation. J’aime les solos très rapides de clavier et une personne non avisée pourrait croire que j’ai plus de doigts que je n’en ai pas :)
C’est aussi plus facile à retenir que mon vrai nom.
MAGICA est un groupe venant de Roumanie. Cela change car c’est un pays d’où peu de groupes émergent dans le monde du métal.
Vrai, car il y a relativement peu de bons groupes, et c’est aussi plus difficile d’enregistrer un album ou de signer avec un label externe. Mais ça viendra et j’espère que d’autres suivront.
Le groupe a beaucoup d’influences comme Nightwish & Helloween et cela se ressent dans l’album . Cela ne vous dérange pas ?
Etre comparé a eux est un compliment, mais nous ne cherchons pas à les imiter. Certains trouvent qu’il y a des influences, certains trouvent que notre démarche est plutôt originale. Je respecte toute opinion, mais je le répète: nous faisons la musique que nous aimons, sans vouloir copier à tout prix. Il n’y a pas une stratégie marketing derrière Magica, y’a juste du plaisir sincère.
Vous avez un très bon son sur votre album. Où a-t-il été enregistré ?
Ce n’est pas notre opinion, nous trouvons qu’on doit beaucoup améliorer le chapitre " production ". L’album a été enregistré dans un petit studio à Constanta – Roumanie, et c’est le mieux qu’on a pu faire avec nos moyens actuels. Le prochain album sera meilleur de ce point de vue.
Dans les morceaux que tu as composé, il y en a deux qui m’ont marqué : " The Circle " & " Samhain ".
Deux morceaux au piano de toute beauté. De quoi t’es tu inspiré pour les écrire ?
Merci. Samhain est parti d’une simple improvisation de piano que j’ai faite pendant qu’on enregistrait la première moitié de l’album, Bat a dit " tiens c’est intéressant ", lui a rajouté la ligne de voix, j’ai rajouté des violons et voilà.
The Circle m’est venu un soir chez moi, j’ai tout enregistré le soir même, il a été composé pendant que je l’enregistrais, ça me rappelle un peu Vivaldi. Je l’avais vu comme un morceau instrumental, mais Bat a trouvé les bonnes paroles et Ana a enregistré la voix après par dessus.
Je trouve mon inspiration en jouant. J’ai une idée, je l’enregistre et la développe, ce n’est pas "ce soir je vais composer un truc genre Nightwish ", chaque morceau a sa propre vie, il est là, caché quelque part, attendant sagement que j’arrive et le découvre. Je ne sais jamais de quel type sera le prochain morceau, c’est à lui de décider, je ne fais que le découvrir.
Il y a aussi la chanson " Inluminata " qui est chantée dans votre langue natale. Pourquoi ce choix ?
Pourquoi pas ? Y’a plein de morceaux en anglais, faisons quelque chose de différent ! C’est aussi plus personnel de chanter dans ta langue natale. J’ai aussi une version des paroles en anglais, mais je pense avoir fait le bon choix pour la version roumaine. On m’a même demandé pourquoi ce morceau en latin et à quand tout un album en latin ? :)
Il s’agit d’une invocation de la Lune et une version en roumain est beaucoup plus poétique et pleine de charme... dommage que juste les Roumains puissent l’apprécier complètement.
L’intro rappelant la Sonate au clair de lune de Beethoven est évidemment voulue, et le mot " lune " n’apparaît pas une seule fois dans le texte, tout est suggéré.
Sur votre pochette, que tu as réalisé, il y a quatre têtes. Que représentent-elles ?
Les quatre têtes ne m’appartiennent pas, c’est le frère d’Ana, Adi, qui les a dessinés, moi j’ai fait l’assemblage, la colorisation, les photos et tout le reste.
Les quatres sont bien entendu les élements : l’air, l’eau, la terre et le feu et ce ne sera pas difficile de les reconnaître. Ce sont les quatre gardiens de la porte. Les quatre ingrédients magiques.
Vous avez déjà fait des concerts en Roumanie et un en Bulgarie. Quels ont été les retours des fans ?
Excellents pour la plupart. C’est un plaisir, vraiment. Le seul bémol : le public du genre est relativement restreint.
En Bulgarie ça a été vraiment spécial, un public très accueillant.
Une tournée en France est-elle prévue ?
Espérons-le, nous sommes prêts a venir !
Libre à toi de dire ce que tu veux :
Merci de nous accorder une chance et à bientôt en concert en France !
 
Critique : Lionel
Vues : 1754 fois