Interview

FINNTROLL (Version française - 2013) - Mathias "Vreth" Lillmans

C’est en extérieur par une météo assez fraiche que nous avons l’honneur de rencontrer Mathias « Vreth » Lillmans, la voix de FINNTROLL pour une petite interview.
L’entretien se fera en même temps que l’apéro, et c’est là qu’on se dit « Putain… dur métier ». Allez, apprenons-en un peu plus sur nos trolls !


SBM: Salut! Merci beaucoup pour ton temps.
Mathias : De rien !

Comment se passe la tournée ?

Très très bien !! On est en fait à la fin de la tournée et il reste quatre concerts, ça a été un bon mois.

Et vous êtes finalement de retour en France, c’est la seconde tournée « Blodsvept » vu que vous avez déjà tourné en avril. Vous sentez-vous plus à l’aise avec les nouvelles chansons sûr scène ?

Oh oui j’adore les nouvelles chansons ! C’est vraiment cool, vraiment rafraichissant de jouer de nouvelles chansons. On a joué le dernier album pendant de nombreux concerts et c’est sympa d’avoir autre chose. Elles fonctionnent très bien et le public les aime… (Rires)

(Samuli « Skrymer » Ponsimaa [guitare] sort et joue avec un long morceau de plastique)

(Rires) On dirait une épée…

Vous allez tuer quelqu’un sur scène ? (Rires)

Oui le guitariste (Rires)

L’album est sorti il y a quelques mois. Maintenant que le temps a passé, que penses-tu du travail effectué sur l’album ?

Oh j’aime vraiment, même si c’est l’album le plus stressant que j’ai jamais enregistré…

Pourquoi ?

Tout est allé de travers tout le temps, comme des gros problèmes techniques. On a perdu beaucoup de pistes de guitare et c’était… des problèmes techniques tout le temps. Il y a des moments où je pensais qu’on ne finirait pas l’album, qu’on devrait en fait attendre et repousser la sortie et tout ça.
Et à la fin, quand tout a été fini, il nous restait quelque chose comme une heure et demie de studio. On avait le studio pour 27 jours, 24h par jour et il nous restait seulement une heure et demie quand l’album a été fini.

Vraiment just alors !

Ouais ! (Rires) Et j’ai pas pu écouter l’album pendant… Peut-être trois mois parce que je l’avais trop écouté, mais maintenant je l’aime et j’en suis très content.

Et l’album semble plus sombre, plus complexe que les premiers albums de FINNTROLL. Ces changements semblent être arrivés quand tu as rejoints le groupe après « Nattfodd ». Est-ce à cause de ta voix ?

En fait je pense pas que ça soit à cause de moi. Bien sûr je pense qu’ils ont eu quelques inspirations parce que j’écoute beaucoup de black métal moi-même donc ils ont pris quelques trucs de ma voix, mais il était aussi temps de faire quelque chose d’autre après « Nattfodd » parce que beaucoup de groupes ont commencé à faire ce genre de musique.

Ouais c’est des mélodies entrainantes, musicalement facile en un sens.

Oui exactement ! On aurait dit que si on refaisait un album comme ça encore, ça sonnerait comme tout le monde. Mais le truc c’est qu’ils avaient déjà quatre ou cinq chansons prêtes quand j’ai rejoint le groupe. Elles étaient prêtes, un peu plus sombre, donc je collais bien.

Sur le premier album que tu as fait, il y avait aussi des chansons mélodieuses comme « Maktens Spira » mais globalement c’est plus complexe, plus dur de rentrer dedans…

Je pense que le nouvel album est aussi un retour à ces mélodies entrainantes…

Ouais et plus précisément, cette chanson « Mordminnen » qui est très jazzy, avec trompettes, batterie groove. Est-ce que le jazz est une influence de certains membres ?

Tu sais il y a heureusement beaucoup de différentes influences… Le jazz est une part importante du groupe et on réfléchissait à comment combiner le métal à un groupe swing, avec trompettes, trombone, saxophone. Et ce sont deux amis à mois qui les jouent.

Le lineup est stable maintenant. Penses-tu que ça donne une nouvelle synergie au groupe, maintenant que tout le monde se connait mieux ?

Tu sais, ils ont fait la même chose un temps et ils ont un peu changé le lineup et ils ont aussi pris le claviériste comme membre à plein temps et c’est aussi un moyen de rester frais, c’est comme un nouveau groupe (Rires).

Carrément ! C’est parfois bon pour un groupe…
Le groupe écrit toujours en suédois, est-ce dur pour toi de chanter dans cette langue ?


Non… ma langue natale est le suédois…

Oh désolé je pensais que tu étais finlandais comme tout le groupe… (Rires)

(Rires)

Vous écrivez en suédois à cause du premier chanteur de FINNTROLL qui écrivait dans cette langue. Pourquoi ce choix ?

Il disait que ça collait mieux à la musique…

Vous avez déjà pensé chanter en anglais ?

Non… non… je pense pas que ça arrivera, ça détruirait le son. FINNTROLL doit être en suédois.

Comme je comprends pas un mot, peux-tu nous expliquer un peu l’histoire ou les thèmes abordés dans les chansons ?

Pour le nouvel album ?

Ouais ou globalement dans FINNTROLL ?

Habituellement c’est beaucoup de légendes finlandaises ou nordiques réécrites façon FINNTROLL.

Et c’est juste de la fantaisie ou essayez-vous de faire passer un message, quelque chose sur la société ou un truc du genre ?

Et bien dans le nouvel album de mélanges de thèmes politiques…

Par exemple ?

C’est comme « Häxbrygd », le chanson-clip, c’est à propos des gens qui vénèrent le pétrole et se battent entre eux. « Häxbrygd » c’est la potion de sorcière que tout le monde veut. C’est un thème politique moderne mélangé avec de vieilles légendes nordiques.

Il y a donc un message…

Ouais il y a toujours un message derrière les paroles…

Pour cet album, Samuli a fait les dessins et peintures. Comment vous en êtes venu à ça ?

En fait il a fait tous les albums, tous les T-shirts, tous les posters, tout.

Il avait les dessins avant l’album ?

En fait ça a été spécial pour cet album. Tous les dessins sont connectés aux chansons, et c’est aussi un moyen de mettre un peu de message dans les dessins, ça donne un côté très spécial.

Et maintenant que les 20 ans du groupe approchent, avez-vous pensé à un évènement spécial ? Un concert spécial ou un DVD ?

Ouais il y a eu beaucoup de plans, mais oui 20 ans on se doit de faire quelque chose.

Parce qu’on n’a jamais eu de DVD ou CD live…

En fait on l’a enregistré, c’est quasiment fini, c’est vieux, et ça nous a prit longtemps pour le finir, pour que ça soit super.

Donc on aura peut-être le DVD un jour !

(Rires) Peut-être un jour ! Mais ça date de 2008, c’était sur la tournée « Ur Jordens Djup », c’est un peu vieux, ça fait trois albums ! (Rires)

Je suis sûr que vous trouverez quelque chose ! (Rires)

(Rires) Oui on doit y réfléchir…

Et quels sont les plans pour la fin d’année ?

Le reste de l’année ? Tourner, tourner… On fini cette tournée, on a quatre heures en Finlande et ensuite on s’envole pour la tournée russe. Une semaine en Russie et ensuite une semaine à la maison puis on s’envole pour les US pour six ou sept semaines.

Ça fait long…

Ouais… Et après c’est Noël et on a déjà des plans pour janvier et février.

Donc très occupés…

Oui très occupés !

As-tu des projets personnels ? Un autre groupe ?

Ouais en fait on va sortir notre album en janvier avec mon autre groupe qui s’appelle « Magenta Harvest », c’est un groupe de death métal.

Et je suppose que tu est le chanteur !

Ouais et on va sortir un nouvel album.

J’essayerai d’écouter parce que j’aime vraiment la façon dont tu gruntes et cris !

En fait c’est plus brutal que FINNTROLL.

Ok alors j’essayerai !
Je pense qu’on arrive à la fin de l’interview, alors je te laisse les derniers mots, si tu veux conclure ou dire quelque chose aux fans ?


Oh, la France a été vraiment énorme, on a eu cinq concerts qui ont été complet et je suis sûr que ce soir ça sera cool. Alors merci d’être venus aux concerts ! ça a été super ! Merci !

De rien et merci à toi !
 
Critique : SBM
Vues : 1860 fois