Interview

MAX PIE (2015) - groupe

Après la sortie de leur [très bon] nouvel album intitulé « Odd Memories » dont la chronique faite par moi-même est déjà disponible sur les Seigneurs du Metal, voici une interview avec les belges de Max Pie réalisé par mail.


- Bonjour à vous ! Parlez nous de l’histoire de Max Pie, vous avez débuté en tant que coverband pour ensuite faire vos propres compositions. Racontez-nous votre parcours et votre évolution…


Bonjour !
Max Pie était au départ un groupe créé pour faire un max de live sans trop de prises de têtes. Lorsque en 2005, Tony rejoint le groupe, qui à l'époque, s'appelait Max Py (première lettre du prénom de chaque membre fondateur) la décision est prise de changer le nom en Max Pie.
Après avoir écumer tous les bars et concentres motos et suite aux nombreux changements de line-up, une certaine lassitude se fit sentir et l'idée de revenir aux compos originales commença à germer.
En 2010, Tony et Michael, seuls rescapés de la première heure, décident de sortir un premier album : Initial Process (qui verra le jour en 2011).
Le style musical choisi nécessitant un niveau technique individuel et une plus grande implication à alors, à nouveau, fait évoluer le line-up jusqu'à sa forme actuelle.
En 2012, avec l'arrivée de Damien et de Sylvain , le groupe se forge sa propre identité et accouche en 2013 d'un second album, superbement accueilli par la presse internationale : Eight Pieces-One World.
Les choses s’accélèrent alors, de plus en plus de gros concerts, tournées européennes,... et fin 2014, Lucas nous rejoint .
En 2015, Max Pie est alors très fier de présenter son nouveau né : Odd Memories !

- J’ai eu le plaisir de chroniquer ce « Odd Memories ». Comme dit plus haut après avoir subi plusieurs changement de line-up, comment avez-vous abordé ce nouvel album ?

Comme pour l'album précédent, Damien a composé plus de 80% de la musique. Tony a apporté les mélodies et lignes de chant et Sylvain/Lucas ont mis leurs touches en proposant des arrangements ainsi que leurs parties respectives.

- Cet album sonne très power, je cite « Age Of Slavery », « Promised Land » mais aussi progressif comme « Odd Future » et l’excellentissimme « Love Hurts ». Le mélange des deux donne la très bonne « The Fountain Of Youth ». Vous semblez clairement avoir votre identité. Cela est dû à vos différentes personnalités où est-ce un choix de la première heure pour certain d’entre vous ?

Cela n'a pas été réellement choix... Je dirais que c'est l'apport de chacune de nos influences respectives qui fait que cela sonne Max Pie :)
La seule ligne directrice que nous nous étions données était d'accorder une plus grande place aux mélodies et d'essayer de faire en sorte que l'album soit accessible (digérable) malgré la complexité des structures liées au prog.

- « Odd Memories » semble être un album concept, à l’univers épique et progressif. Racontez-nous son histoire…

Ce n'est pas vraiment un concept album ... Nous avons plutôt voulu créer un univers dans lequel plonger l'auditeur. Nous y posons des questions sur le futur de l'humanité (en rapport avec la pochette).


- Parlez-nous de la conception et création de cette nouvelle galette… Des anecdotes ?

Pas de vraies anecdotes si ce n'est le doute et le stress qui s'était installé lors de l'enregistrement. En fait, nous avions une deadline car le mix devait être fait début janvier. Et, comme nous sommes de grands fainéants, mi-novembre nous nous sommes rendus compte que nous n'avions que 3 morceaux non terminés. Composer et enregistrer en si peu de temps, nous a mis un vraie pression et à certains moments nous doutions d'y parvenir.


- Parlons de vos inspirations, inévitablement à l’écoute de ce nouvel opus, on pense à des groupes tels que Stratovarius, Symphony X etc.. A ce sujet, quels sont les groupes qui vous influencent ?

Conscient du fait que nous n'avons pas inventé un style nouveau, nous assumons tout à fait ces comparaisons et en sommes très fiers !
Cependant je crois que nous avons notre propre identité et que cela est du à nos univers respectifs très différents les uns des autres.

- Vous avez travaillé avec les mêmes personnes que précédemment, notamment Didier Scohier de Artcore Design pour l’artwork et Simone Mularoni de DGM pour le mixage. Dites nous en plus à leurs sujets…

Ce sont avant tout des amis... ce qui facilite déjà la communication entre nous.
Que ce soit Didier ou Simone, ils comprennent directement nos attentes et nos envies et ils sont tous les 2 dotés d'une grande intelligence musicale.
Il n'y a donc jamais de perte de temps ou de déception, tout est facile avec eux puisqu'ils répondent directement à nos attentes.

- Une tournée est-elle en prévision en Belgique mais également en France et même en Europe ?

Nous sommes actuellement en discussion pour une tournée européenne en automne et, même si elle ne se concrétise pas, nous avons notre plan B et devrions écumer les clubs européens dés octobre .

- A ce propos, est-ce que vous envisagez d’enregistrer un CD/DVD live dans le future ?

Ce n'est pour l'instant pas encore à l'ordre du jour mais pourquoi pas si l'occasion se présente.

- Tradition oblige, je vous laisse conclure cette interview…

Un grand merci à vous de nous soutenir et à vos lecteurs de prendre le temps de lire ces quelques lignes.
Sortez, allez aux concerts, découvrez de nouveaux groupes et soutenez les scènes locales... C'est là que se trouve les nouveaux Metallica ou ACDC !


Merci beaucoup et à bientôt !
 
Critique : Elodie
Vues : 1813 fois