Interview

ADX (2021) - Phil (Chant)

« Etranges Visions » la version française de « Weird Visions » devait sortir il y a trente ans. Malheureusement cet album n’avait jamais vu le jour. Et miracle : il nous arrive enfin aujourd’hui. Entretien avec les légende ADX et leur fort sympathique chanteur Phil.


« Quand et comment vous est venue l’idée de réenregistrer « Weird Visions » en français ? »


« C’était prévu depuis longtemps. Notre label de l’époque, Noise devait le sortir en version française. Cela ne s’était pas fait. Après « Bestial » on s’est dit c’est le moment. »

« Est-ce que ce n’est pas un album maudit du fait qu’il ne soit jamais sorti dans sa version française comme prévu à l’origine et qu’en plus de cela alors que cette version anglaise devait vous ouvrir les portes de l’international cela ne s’est pas passé ainsi. »

« Noise commençait à péricliter à l’époque. L’album est quasi passé à l’as. Il a été mal distribué. En plus les fans de la première heure ont été déçus que l’on chante en Anglais. Certains n’ont pas acheté l’album de ce fait. »

« Tous les groupes hard français de l’époque : Trust, Sortilège, Satan Jokers, vous, chantaient en français. »

« J’ai toujours défendu la langue française. Les seuls que ça gênait c’étaient les journalistes français On a joué en Suède récemment et le public chantait nos morceaux. On a de nombreux fans au Japon. Rammstein chante en Allemand, cela ne gêne personne. Si tu connais l’Histoire du rock tu dois savoir que les premiers morceaux de rock ne sont pas en Anglais mais en vieux créole. »

« Le fait de chanter en français c’est pour mieux exprimer les thèmes historiques qui te tiennent à cœur ? »

« Je suis féru d’Histoire. Je lis beaucoup. On ne fait pas que des morceaux sur les guerres mais sur Gille de Rais, sur Landru, par exemple. Ce sont des tueurs en série et ce sera toujours d’actualité. L’Histoire est inépuisable. J’aime l’Histoire et le fantastique. Sur le premier album il y a un titre sur Caligula. »

« Vous avez refait le disque à l’identique que la version originale ? »

« Il y avait un bonus sur la version anglaise qui était une reprise de Rainbow. Sinon c’est le même. On a gommé les petits défauts d’époque. »

« Il y avait un coté Gamma Ray dans la version originale. »

« Oui. On l’avait enregistré à Berlin. On bossait dans le studio du label qui était un très beau studio. »

« Vous avez réalisé cet album chez Francis Caste. Que vous-a-t-il apporté ? »

« C’est la troisième fois qu’on bosse avec lui. Il est à l’écoute des musiciens. Il est très éclectique au niveau de ses goûts. On s’entend super bien avec Francis, même en dehors de la musique. On trouve sa patte dans le disque mais ce sont les choix du groupe qui priment toujours. Francis connait bien son matériel. Il travaille très bien. Il va au bout de ses idées. Il est charmant, a de l’humour. Si je peux donner des conseils à un jeune groupe : « va bosser avec Francis Caste. »

« Est-ce que cela a été étrange de retravailler ses vieux morceaux ? »

« Cela a été beaucoup de travail. Je ne chante pas comme il y a trente ans. On a gardé les bases. On a essayé que ce soit harmonieux. »

« Tu pensais que cela se ferait un jour ? »

« Je l’ai toujours eu dans un coin de ma tête. Après, que cela puisse se faire ou non, on ne peut jamais savoir. »

« Cela sonne bien. Ca n’a pas pris une ride. »

« Oui ça le fait. On veut de la qualité. Il y a de la demande en France comme à l’étranger. »

« Est-ce que le fait que vos premiers albums soient devenus des collectors hors de prix ne vous donnent pas l’envie de les rééditer ? »

« Le premier a été réédité. Notre premier vinyle se vend hors de prix. J’en suis le premier estomaqué. Même moi je ne pourrai pas les racheter (rires). »

« L’an prochain ce sera les quarante ans du groupe. Vous allez faire un truc ? »

« J’espère. On essaiera de faire quelque chose, oui. »

« Vous êtes fier de tout ce que vous avez fait durant votre carrière ? »

« Oui mais sans avoir la grosse tête pour autant. Que les gens aiment ou n’aiment pas ADX ils posent un de nos disques sur la platine et on sait direct que c’est nous. Des groupes ont fait des reprises d’ADX. C’est une vraie reconnaissance. Les gens qui viennent te voir avec le sourire pour un autographe, ça fait plaisir. »

« Certains trouvent que vous êtes le meilleur groupe de hard français de l’Histoire ? Ca aussi cela fait plaisir ? »

« Je ne sais pas si c’est objectif. C’est un peu le défaut en France. Il y a trop de comparaisons. Tu vois trop souvent cela dans les chroniques de disques. »

« Après « Weird Visions » il y a eu plusieurs breaks. »

« On en a fait plusieurs, oui. Après cet album on a eu peur que cela devienne pathétique car les choses ne bougeaient pas. Nous n’avions pas envie de jouer à la foire à la saucisse. Pour notre confort mais aussi pour le public, pour le respect des gens. On voulait jouer dans des conditions décentes. Et puis on a fait « Résurrection » qui est un très bon album puis il y a eu un nouveau break faute de personnel. On a repris avec « Division Blindée ».

« Ce disque sort un an après « Bestial ». Vous avez été productifs ces derniers temps. »

« Les bases existaient pour ce disque. Il fallait aussi faire quelque chose pour sortir de cette crise. Il y a eu quatre concerts seulement pour « Bestial ». »

« Il y a des dates à venir ? »

« Cinq pour le moment. On en attend d’autres. »

« Le premier bassiste du groupe joue sur « Etranges Visions »

« Oui il a fait deux morceaux. Cela a fait plaisir à tout le monde. »

« Tu es étonné de la longévité du groupe ?

« Je trouve cela beau. »
 
Critique : Pierre Arnaud
Vues : 63 fois