Interview

BALLS OUT (2021) - Yann (Guitare)

Les Niçois de Balls Out nous offrent avec « Volume One : Get Dirty » une nouvelle dose de rock’’n’roll frais et jouissif. Entretien avec Yann guitariste du groupe.

« Vous venez de sortir un EP qui arrive après un premier EP et un album. »


« Oui l’EP est sorti début décembre. Il y en aura deux autres derrière pour former une trilogie. On va retourner en studio en Février 2022 pour le second. Il sortira la première moitié de l’année 2022. On a voulu cette trilogie pour faire autre chose qu’un album tout en offrant pas mal de choses. »

« Il y a aura sur chaque EP quatre, cinq titres ? »

« Quatre ou cinq, oui. On va sortir les EP en digital dans un premier temps. Après, on les regroupera dans un Cd physique avec des surprises, des bonus. »

« Où avez-vous enregistré l’EP ? »

« Dans un village à côté de chez nous. Le mec du studio, Remy nous a fait un super son. »

« L’influence principale du groupe c’est toujours AC/DC ? »

« On a été bercé par ce groupe. C’est mon groupe, notre influence principale. C’est la musique qu’on aime. On apprécie le bon hard-rock traditionnel. »

« Il y a des titres sur l’EP qui ont ce côté hymne de stade à la AC/DC. »

« On a cherché sur cet EP et sur les prochains à travailler sur les chœurs. On a voulu des refrains qui rentrent en tête afin que les gens puissent gueuler en même temps que nous. »

« Le troisième titre, « El Guapo Gonzo » est un peu différent plus classiquement rock. »

« Oui il y a un côté groovy sur ce titre. On aime bien le rock’n’roll. Nous aimons le hard classique et le rock’n’roll. Nous adorons AC/DC, Airbourne, Purple, Sabbath, Krokus, Kiss… »

« On sent ce côté fun rock’n’roll. »

« On voit la musique de cette manière. On la vit ainsi. On fait de la musique sans se prendre la tête. La musique c’est la fête. »

« Cet EP a été difficile à faire du fait du Covid ? »

« Durant le confinement on a mis à plat nos idées. On ne pouvait pas se voir mais on discutait. La compo est venue cet été. »

Vous avez changé de label

« Oui nous étions chez M et O. Nous avons signé chez Rock City Music Label. »

« On trouve Rusty Brown d’Electric Mary sur « Get Dirty » (Wild and Nasty) ». Comment s’est faite cette collaboration ? »

« On a fait leur première partie en 2019 à Colmar. On a bien accroché, sommes restés en contact. Lorsque nous avons eu envie d’un guest pour l’un de nos morceaux on a tout de suite pensé à lui. Il a fait un super boulot, a pris du temps pour nous. J’écoutais son groupe il y a longtemps, à l’époque où j’ai commencé la guitare. C’est une fierté pour nous que de l’avoir sur le disque. »

« Il a fait ses prises en Australie ? » »

« Tout à fait. De chez lui. »

« Est-ce que le fait d’avoir fait leur première partie vous a ouvert des portes ? »

« On a eu trois événements importants pour le groupe : leur première partie, celle de Clutch à l’Elysée Montmartre et la Hell Session avec Norbert Krief qui a été un super moment aussi. »

« Il y a cette idée d’un guest sur chaque EP ? »

« Il y avait l’idée d’en avoir un sur cet EP. On pense maintenant à en avoir sur chaque EP. On va voir. Ce serait quelque chose de cool que d’avoir cette trilogie avec un guest sur chaque disque. »

« Vous avez des dates à venir ? »

« On avait beaucoup joué en 2019. On a ensuite été quelque temps sans jouer. Il n’y a qu’une date annoncée pour le moment. Cela va vraiment redémarrer l’an prochain. »

« Il n’y a pas tellement de groupes dans votre style à Nice. »

« Pas trop c’est vrai. Il y avait Miss America avant mais ils ont splitté. »

« Vous ne jouez pas si souvent autour de chez vous, dans la région niçoise. »

« Il y a quelques salles dans le coin. On veut jouer partout et pas spécialement chez nous à Nice. On aime faire des road-trips et jouer un peu partout en France. »

« Vous avez eu de bons retours du EP. »

« Oui. C’est encourageant. On est content. On était fiers de tout ce que nous avions pondu. Avec ses bons retours ça donne encore plus la pêche. »

« J’ai l’impression que vous faisiez dans un premier temps de la musique surtout pour vous amuser et que désormais il y a plus d’ambition. »

« En tant que musicien tu as toujours l’ambition que ta musique marche, plaise. Le but premier est toujours de se faire plaisir mais si on se fait plaisir avec des produits de qualité c’est encore mieux. »
 
Critique : Pierre Arnaud
Vues : 80 fois