Interview

FALKIRK (2006) - Stéphane

Tout d’abord, merci de faire cette interview avec moi.

Pas de quoi, merci à toi de prendre du temps pour nous. Steph (chant)

3eme album et 3eme label pensez vous avoir trouvé cette fois ci le bon deal ?

On espère oui. En fait on connaît Lionel d’Underclass depuis l’aventure Black Cat à l’époque du premier album. Il y a une confiance mutuelle et on savait que le label ferait preuve de sérieux, ça nous semblait donc être la meilleure solution pour nous.

On sent que l’album est très pointilleux sur les compositions, les arrangements. Vous n’avez pas flemmardé lors de sa composition ni de l’enregistrement ?

Non comme tu dis. L’enregistrement a même été un véritable enfer au bout d’un moment. Être juge et parti n’est pas une chose aisée, de même que d’enregistrer les soirs, les week ends… C’est très fatigant et stressant mais comme on voulait un bon résultat on a pris le temps qu’il fallait.

Pouvez vous nous parler du concept de l’album ?

Il n’y a pas de concept contrairement au précédent. Une moitié des chansons continuent à parler de thèmes heroic fantasy, épiques, ou sf, mais l’autre moitié est beaucoup plus personnelle. Certains titres sont même presque autobiographiques….

C’est un projet ambitieux, on sent que vous avez vraiment mis beaucoup de moyens sur cet album, et qu’attendez vous en retour ?

On a fait notre maximum d’ailleurs le prochain album sera sûrement plus simple et/ou moins long car un album comme celui-ci demande beaucoup de travail et m’a amputé d’une bonne partie de ma santé mentale…Concrètement, on en attend pas grand-chose, juste du plaisir. Nous sommes amateurs, on a refusé de passer pros quand l’occasion s’est présentée car c’est une vie à laquelle on ne peut pas se conformer. On espère que Underclass va faire de son mieux pour promouvoir le cd et nous ouvrir ainsi des portes afin de faire de belles scènes, dans l’immédiat c’est tout ce qu’on souhaite…On est des garçons simples !

Au niveau voix, il y a un travail très impressionnant avec des passages totalement nouveaux. Là aussi faut il voir une envie d’aller de l’avant et d’en donner toujours plus ?

Oui, on a la phobie de se répéter. Avec Magnus Imperium, j’avais bien testé le registre agressif, il était temps de varier un peu et d’améliorer mes faiblesses. Je me suis forcé à faire des choses inhabituelles, et j’ai progressé un grand coup, je ne le regrette pas !

Comment se passe la tournée avec After Forever, Nightmare et Magica ?

On a décliné l’offre pour tourner avec In Flames J Non sérieux je ne sais pas d’où est partie cette info, en tout cas pas de nous. Il n’y a pas de tournée nous concernant pour le moment, juste une date qu’on aurait pu faire un moment, mais c’est tout, le quiproquo est peut-être venu de là…

Quel est le concepteur de cette très jolie pochette ?

Alex, le guitariste rythmique l’a dessinée, comme celle du précédent album d’ailleurs. Nous sommes 2 graphistes dans le groupe et c’est une chance. Je m’occupe de la partie web, lui de l’aspect plus traditionnel.

Comment se sont passés la sortie et les concerts à la suite de Magnus Imperium ?

Très bien, même si on n’en a pas fait assez à notre goût. En fait le problème est que la chose qui nous plait le plus est la composition, la création artistique. Du coup, ça nous prend pas mal de temps, et une fois qu’on a composé ces chansons qui nous plaisent…ça demande encore beaucoup de temps pour les enregistrer J
Mais on va essayer de palier à ça et d’être plus présents sur les planches en 2006.
Pour en revenir aux concerts, on s’éclate vraiment que ce soit dans des petites salles ou des festivals comme à Raismes par exemple. Les gens sont en général surpris car on est très énergiques sur scène et les chansons revêtent un côté sauvage insoupçonné…

La scène française se développe de plus en plus avec des très bons groupes et surtout de très bons albums (dont vous en êtes la preuve) comment voyez vous le futur de la scène française ?
Hélas pas mieux qu’avant. La scène metal est une micro scène et tant que les medias ne changeront pas, ce qui risque fort de ne pas arriver, le marché sera toujours saturé. Depuis Trust aucun gros groupe n’a émergé et je ne pense pas que cela arrive de nouveau un jour. Mais le tout c’est la faire vivre, comme je te l’ai dit, notre motivation première est la création artistique et tant qu’il y a quelques centaines de gens pour apprécier notre musique ça nous suffit, même si c’est frustrant de peiner à remplir des salles alors que la star’ac cartonne…

Votre dernier mot ?

Je pense que notre album peut vraiment contenter les metaleux de tous poils. Il est volontairement éclectique, mais reste très heavy, il est très riche, mais en même temps suffisamment mélodique pour accrocher à la première écoute, non vraiment je l’aime beaucoup J
 
Critique : Guillaume
Vues : 1874 fois