Interview

AMBERIAN DAWN (2022) - Tuomas Seppälä (Guitare)

Avec « Take A Chance : A metal tribute to Abba” Amberian Dawn assume pleinement son tournant Abba metal entamé avec son précédent album. Les Finlandais ont bien raison car l’album est une réussite. Interview avec Tuomas Seppälä, guitariste du groupe.

« Est-ce du fait de votre reprise de « Lay all your love on me » sur votre précédent album, « Looking for you », que vous est venue l’envie de faire un album entier de reprises de Abba ? »

« En partie, oui. Cette reprise a très bien marché. Plein de gens nous ont demandé si nous n’avions pas envie de faire d’autres reprises d’Abba. Nous nous y sommes mis et cet album de covers arrive aujourd’hui. »

« Certains vous qualifient même de Abba-metal. Est-ce que cette appellation vous convient ? »

« Oui. Nous avons été un groupe power-metal puis metal-sympho. Nous sommes clairement aujourd’hui un groupe Abba metal. »

« Il y avait déjà cette influence Abba dans le précédent album. Avec la reprise de « Lay all your love on me » bien sûr mais aussi avec votre titre « Au revoir » qui fait très Abba. »

« C’est vrai. Quand nous avons changé de chanteuse en 2013 nous avons pris un tournant pop-metal. Les gens aiment notre tournant Abba metal. Nous faisons cela pour le moment mais je ne sais pas ce que nous ferons dans le futur. »

« Comment avez-vous choisi les titres de Abba qui figureraient dans ce disque ? »

« Abba a fait tant de hits : trente ou quarante. Cela a été dur de sélectionner les morceaux que nous devions choisir. J’ai aussi décidé de prendre des titres qui n’ont pas été des hits mais que j’adore comme « Under Attack » ou « Like an angel passing through my room ». C’est normal de faire « Mamma Mia » mais aussi de reprendre des morceaux moins connus. »

« Tu as grandi avec Abba ? »

« J’ai débuté comme pianiste classique puis j’ai écouté du heavy metal. J’ai commencé à écouter Abba vers mes 18 ans. »

« Abba était aussi gros en Finlande qu’ils ne l’étaient en Suède ? »

« Oui, à mon adolescence à la fin des 80’s début des 90’s, tu entendais très souvent Abba à la radio. »

« Avec votre album précédent vous avez eu ce tournant Abba metal. Vous aviez commencé en étant un groupe power metal. »

« Cela a été une évolution naturelle. Je n’aime pas la routine. J’ai aimé faire du power-metal, du metal symphonique. J’aime faire aujourd’hui du Abba metal. On verra pour la suite. »

« Il n’y aura pas un autre album de covers d’Abba après celui-là ? »

« Je ne pense pas. Peut-être dans quelques années. Le prochain disque sera un album Amber Dawn à 100%. »

« Même si vous faites du Abba metal la base reste metal. »

« Oui, nous sommes un groupe metal. Cela ne changera jamais. La base de ce groupe est metal et restera toujours metal. »

« Le synthé occupe une part importante dans votre musique. »

« Ces dernières années j’ai beaucoup étudié le synthé. J’en ai une vingtaine à la maison. J’aime bien le synthé mais à d’autres moments je suis plus piano ou guitare. Peut-être que le prochain album sera plus guitare, je ne sais pas. »

« Est-ce que tu penses que vous allez conquérir avec ce disque un public non metal ? »

« Sans doute. Il y a des gens qui nous ont découvert en cherchant des morceaux de Abba et sont tombés sur nous. Ils ont aimé nos covers. Ce sont des gens qui n’écoutent pas de metal. »

« Comment vois-tu l’évolution du groupe depuis vos débuts ? Amberian Dawn existe depuis une quinzaine d’années maintenant. »

« Nous avons eu beaucoup de changements au début du groupe. Cela fait dix ans que le line-up est stable. Le batteur joue dans un groupe de black. Notre chanteuse est chanteuse professionnelle. Du fait de ces différents projets les membres du groupe ne s’ennuient pas dans Amberian Dawn. »

« Cet album est encore une fois sur Napalm. Vous vous sentez bien chez eux ? »

« C’est un super label avec des gens très pros. Ils ne nous ont jamais rien dit sur ce que nous devions faire. Ils ne nous ont jamais conseillé de rester power-metal ou metal sympho. »

« Le groupe a beaucoup grossi ces dernières années avec des millions de vue sur Spotify notamment. »

« Avec Spotify et Youtube c’est plus facile d’atteindre de nombreuses personnes. Pour les petits groupes le digital est parfait pour être entendu par un grand nombre de personnes. »

« L’album vient de sortir. Il y aura une tournée bientôt ? »

« Nous tournerons au printemps prochain. »

« Vous allez jouer en France ? »

« Nous ne savons pas encore. Mais nous aimerions car nous n’avons plus joué chez vous depuis 5 ans. »
 
Critique : Pierre Arnaud
Vues : 74 fois