Live Report

ANGRA – ELYSEE MONTMARTRE – PARIS – 23.02.07

 
Je vais dire que cette date est assez spéciale pour moi. Je vous explique : la première raison est que c’est le premier concert que je fais sur Paris (et oui, mais en même temps j’habite dans le sud est du pays) qui plus est à l’Elysée Montmartre, et en plus pour les 15 ans du groupe brésilien ANGRA. Mais ce n’est pas tout. La seconde chose vient du fait que j’ai connu les gars de Power Quest avant la sortie de leur premier album « Wings of Forever » en 2002. Pour leur première à Paris je ne les aurait manqué pour rien au monde ! Voilà qui est dit, maintenant, le compte rendu de la soirée.



Le premier groupe à jouer est donc POWER QUEST, formation anglaise qui vient défendre son troisième opus « Magic Never Dies ». Leur set sera assez court, c'est-à-dire 30 minutes mais la prestation et le son étaient au rendez vous. En effet, la plus part des 900 personnes présentes ce soir là ne connaissaient pas le groupe mais on était marquées par leurs morceaux de power metal. La set liste a été basée principalement sur les 2ème (Neverworld) et 3ème albums (dans le désordre) : Ascension (intro) – Hold On to Love – Find My Heaven – Magic Never Dies – Neverworld (Power Quest Part II) et un autre sur lequel j’hésite.



Le second groupe arrive très vite sur scène, et c’est FIREWIND, groupe que j’avais déjà vu à Lyon en première partie de Dragonforce. Autant dire que leur performance était fort attendue car lors de leur précédent passage nos copains grecs avaient laissés des traces, et ce dans le bon sens. Et que dire si ce n’est qu’une fois de plus, le show a été à la hauteur et que les musiciens ont été d’une rigueur exemplaire tout en jouant avec le public, qui il faut le dire à sauter / danser / chanter tout le long du set.



Petite pose histoire de reposer un peu notre système auditif, la scène se met en place et c’est maintenant au tour d’ANGRA de monter sur scène et de célébrer ses 15 ans d’activités dans le monde restreint (et c’est dommage) qu’est le metal. Et là autant vous dire que c’est la grosse claque car quand le set commence ce n’est pas moins que le somptueux « Infinite allegro » qui est lancé pour ouvrir les hostilités. Et les fans le savent très bien, cela veut dire qu’après c’est la bombe « Carry On ». Alors pour une ouverture, la barre est mise très haute, tout comme le son d’ailleurs. Mais bon qui s’en plaindra, nous sommes là pour nous faire plaisir et remuer nos têtes, nous égosiller jusqu’au bout. Le gros défaut du concert fût en fait sa durée : 1h10 c’est vraiment TROP court pour un groupe en tête d’affiche. Mais le truc, c’est que ces 70 minutes sont passées à une vitesse fulgurante car la set liste choisie et jouée par le groupe a été énorme : un gros best of retraçant les moments forts de chaque album (enfin presque car sinon le concert devrait faire plus de 3 heures…), avec des hymnes. Mais comme l’a dit Kiko après le premier rappel, le groupe était là pour nous faire plaisir mais aussi pour se faire plaisir.

Alors changement d’instruments pour tout le monde : Kiko à la batterie, Edu & Felipe à la guitare, Aquiles à la basse et Rafael au chant. Quelle surprise ! Mais que vont-il nous faire ? Et bien ils interprètent Smoke On The Water de Deep Purple. Mais c’est que Rafael chante bien ! Pour le suivant, Kiko passe au chant, Edu & Rafael à la guitare, Felipe à la batterie, et Aquiles reste à la basse. Le morceau ? Come Together des Beatles. Mais ce fut un grand moment et aussi une agréable soirée passée dans ces lieux que je découvrais. Petit bémol : un tour manager d’Angra pas trop honnête avec les fans….



Set liste d’Angra : Carry On // Nova Era // Voice Commanding You // Waiting Silence // Wings of Reality // Z.I.T.O. // Heroes of Sand // Ego Painted Grey // Percussion // Nothing to say // Angels and Demons // Rebirth // Course of Nature // Spread your Fire // Smoke On The Water // Come Together
 
Critique : Lionel
Date :
Vues : 1551 fois